Boumerdes

L’ancêtre antique de Boumerdès, Tunisie (il y a aussi Boumerdès, Algérie) est la ville de Sarsoura.  Ville Berbère, Sarsoura est entrée dans l’histoire avec sa prise par Jules César

Boumerdes

Géographie de Boumerdès

Boumerdès, Tunisie (antique Sarsura) se trouve dans la région du Sahel à 200 km au sud de Tunis ; 50 km de la ville de Sousse (antique Hadrumète) ; 40 km de Monastir (antique Ruspina); 15 km d’El Jem (antique Thysdrus) ; 22 km de Moknine ; 80 km de Sfax (capitale économique du Sud) ; 90 km de Kairouan (capitale des Aghlabides) ; 100 km des Iles de Kerkennah (antique Cercina) et 30 km de Mahdia (capitale des Fatimides et chef lieu du Gouvernorat de Mahdia).  La plage voisine de Boumerdès est celle de Mahdia (ville touristique la plus en vogue en Méditerranée).   Boumerdès se trouve dans une vallée couverte des meilleures oliveraies de la région.

 

 

Histoire de Boumerdès

Période Romaine

L’ancêtre antique de Boumerdès, Tunisie (il y a aussi Boumerdès, Algérie) est la ville de Sarsoura.  Ville Berbère, Sarsoura est entrée dans l’histoire avec sa prise par Jules César au milieu du mois de mars de l’année 46 avant J.-C. César a débarqué en Afrique à Hadrumète (Sousse) le 28 décembre de l'année 47 avant J.-C. poursuivant les partisans républicains de Pompée qui fut battu définitivement par César à Pharsale en Grèce le 9 août de l’année 48 avant J.-C.   César établit son camp près de Ruspina (Monastir).  Faisant face à une pénurie de blé, César s’empare le 23 mars 46 de Sarsura et de ses dépôts de blé.   Après plusieurs batailles, César a réussi à mettre en déroute les troupes républicaines et celles de leur allié Juba à Thapsus (actuelle Bekalta).   Suite à cette défaite, Utique, alors capitale de la province romaine Africa Vetus, ouvrit ses portes à César.  Caton s’y donna la mort le 12 avril 46 et Juba poursuivi jusque vers Zama s’est fait tuer et son territoire fut annexé à l’empire romain.   Avec ses nouveaux territoires la province romaine Africa Vetus fut renommée Africa Nova.

Sarsoura (Boumerdès) est devenue pendant l’époque romaine un centre agricole (huile d’olive et blé) et industriel important (céramique et poterie) et un trait d’union entre les deux grandes villes de Thysdrus (El Jem), de  Hadrumète (Sousse) et de Ruspina (Monastir).  Vu leur proximité, les deux villes de Sarsura et Thysdra (mosaïque, métallurgie, céramique, bâtiment) se sont forgé une histoire pre-romaine et romaine commune.  Faisant partie du territoire de Thysdrus, Sarsoura a connu un développement important avec l’ascension vertigineuse de Thysdrus à la fin du IIe siècle apr. J.-C. et au cours des premières décennies du troisième, sous la dynastie africaine des Sévères. Thysdrus disposa alors du plus grand amphithéâtre d’Afrique (colisé romain), d’un cirque aussi grand que celui de Maxence à Rome, de thermes importants richement décorés couvrant plus de 2400 m2 ainsi que de somptueuses demeures ornées des plus belles mosaïques de l’époque.

Des vestiges archéologiques importants de la période romaine ont été découverts à Boumerdès dans une localité portant toujours le nom antique de Sarsoura.  Faute de moyens, ces vestiges restent cependant encore non fouillés et inexploités.

 

Période Islamique

Pendant l’expansion de l’Islam en Afrique du Nord, il est dit qu’il revient à Sidi M’hamed Boumerdès de quitter l’Algérie, s’établir et créer vers la fin du 13e siècle une agglomération sur les ruines de l’antique Sarsoura qui a pris avec le temps le nom de son nouveau fondateur Boumerdès.  Il est dit aussi que l’origine de la famille Boumerdès remonte au prophète Mohamed et à ses petits enfants El-Hassan et El-Houssine.  Ces derniers sont les fils d’Ali (4e calife de 656 à 661) et de Fatima, fille du prophète Mohamed.   Après la mort du prophète Mohamed en 632, plusieurs de ses compagnons (Essahaba) ont pris sur eux-mêmes la diffusion de l’Islam en Afrique du Nord et en Andalousie.  A cette fin, ils se sont notamment implantés à Essakia Elhamra au Maroc.  Il est dit qu’en 1257 (635 hégire), Sidi Yahya Boumerdès (le premier père connu de la famille Boumerdès) quitta Essakia Elhamra pour aller s’implanter en Algérie où il a eu un fils nommé Sidi Ziyed qui a eu plusieurs enfants dont notamment son fils Sidi Ahmed, fondateur de la ville de Boumerdès, Algérie et un autre nommé Sidi Mohamed, fondateur de Boumerdès, Tunisie.   Il semble que les enfants de Boumerdès se sont installés en Arabie Saoudite, Algérie et Tunisie.

La plus ancienne description du village de Boumerdès, Tunisie connue à ce jour, est  celle mentionnée par l’école militaire de Bardo en 1866 qui l’a décrit ainsi:

« Village où il y a une mosquée, une résidence pour Sidi Mohamed Boumerdès, une enceinte pour Sidi Rhouma et Sidi Eddahich au côté est de son cimetière, deux huileries Saltni et seize maisons (voir croquis).  Le village est entouré de ses routes et sa compagne...  Le tout est bordé au sud  par les terres de Hinchir Guissès à une distance de 1.5 miles ;  à l’est par les terres de Hinchir Amira à une distance de 2 miles ; au fond et à une distance de 2 miles par Hinchir Oued Maal; à l’ouest et à une distance de 2.5 miles par la route du campement militaire et El Jem se trouve à 12 miles de Boumerdès... ».

 

Transport Boumerdès

L’aéroport international le plus proche de Boumerdès est celui de Monastir (moins de 40 km).  L’aéroport de Tunis-Carthage est à 200 km.  Il faut compter1H30 à 2H en voiture entre Tunis et Boumerdès.  Il faut 2H30 par train entre Tunis et Boumerdès (gare de Kerker).  Il y a de nombreux charters et vols réguliers entre l’Europe et l’aéroport international de Monastir.  Il y a aussi des louages (taxis inter-villes) et des bus à destination de Boumerdès à partir de plusieurs villes dont notamment Mahdia, El Jem, Sousse, Moknine, Souassi, etc.

 

Logement Boumerdès

Le visiteur tunisien ou étranger peut loger soit dans les différentes catégories d’hôtels touristiques de renommée internationale de Mahdia, soit à l’hôtel touristique d’El Jem (Hôtel Thysdrus, 3 étoiles) soit en bed & breakfast chez des familles à Boumerdès.  Pour les campeurs, il y a la possibilité de camper près du stade de Boumerdès qui est doté de douches, toilettes et eau chaude et froide.

 

Source : www.asvb-tn.com

Commentaires

blog comments powered by Disqus