Kalaa Sghira

La ville de Kalâa Sghira est située dans le Sahel Tunisien à 140 Km au sud de Tunis capitale du pays, et à 6 km à l'ouest de la ville de Sousse chef lieu du gouvernorat. Par ailleurs elle est traversée du nord au sud dans sa partie ouest  par l'autoroute de M'Saken - Hammamet.

Kalaa Sghira

Géographie et climat de Kalaa Sghira

La ville est limitée: 

 

Au nord par la ville d'Akouda et de Kalâa Kbira.

 

Au sud par la délégation Sousse-Erriadh.

 

A l'est par la ville Sousse Jawhara et Hammam Sousse.

 

Et à l'ouest par Les agglomérations de Oued Laya et le Nagr.

 

Il est à signaler aussi que du Nord EST, la ville est traversée par le grand parcours numéro 1 GP1.

 

Spécificités climatiques :

 

Climat quasi  sec

 

Pluviométrie : 360 ml / an

 

Histoire de Kalaa Sghira

 

" GURZA"   l'ancienne nomination de  Kalâa Sghira est une ville phénicienne fondée par les marins phéniciens sur les décombres d'une ville berbère sur une colline pour protéger les caravanes commerciales traversant "Atika"et"Hadrymet".

 Kalâa " Soghra " ou petite citadelle est située, par rapport à la grandeur des constructions, entre les citadelles de "Atikouda" et "Kalâa Kbira" tout au long de la zone côtière.

Kalâa Sghira constituait une liaison entre les deux citadelles. Cette mission prouvée par les monuments historiques Berbères, Phéniciens, Romains et Byzantins sur la bosse et les ailés.

Néanmoins, la ville ne s'est émergée qu'au XVème siècle sur une colline à côté des monuments Phéniciens et  à la première place de l'ancienne ville Berbère.

La première nomination de la ville s'est apparue à l'époque "Hafsids" malgré que certains historiens remontent son émergence à l'époque "Aghlabite".

La ville de KALAA Sghira a eu un rôle historique important au niveau régional et national en particulier du XVIIème au XIXème Siècle. Durant la période Muradite (1554-1677) et l'État Husseïnite. Elle a contribué efficacement au succès des Husseïnites, en conflît avec EL BACHAOUIA ce qui a renforcé son rôle au cours du  XIXème siècle, et plus précisément au cours de l'insurrection de 1864.

La Grande mosquée bâtie au sommet de la colline constitue le monument historique le plus ancien accompagné de plusieurs autres lieux saints; tel que les Zaouits (Marbouts) de Sidi Mohamed, de Ben Issa, de Sidi Abdesselam, ou encore les hauts lieux de Sidi Bannour, de Sidi Mansour, de Sidi ELHADJ, de Sidi Abdallah ELGRIB et de Sidi EL ARFAOUI.

Des traditions caractérisent les fêtes de la ville tels que: EL KHOTBA, HDIA, EL OULIMA, EL ARDHA, ELHENNA, EZZHAZ, ETTHOUR, etc.

 

 

 

 

Source : www.commune-kalaasghira.gov.tn

Commentaires

blog comments powered by Disqus