M'Saken

M'saken fait partie du Sahel, elle est située au centre est de la République Tunisienne qui est située au nord-est de l'Afrique, au centre du Bassin méditerranéen.

M'Saken

Constituée de collines et de vallées, M'saken est située à 10 Km de la mer méditerranéenne.

Le climat de M'saken subit les influences méditerranéennes : c'est un climat généralement doux et clément.

Frontières

Nord : Sousse Riadh et Kalâa Séghira

Sud : Délégation de Djemmel

Est : Délégation d'El Ouerdanine

Ouest : Délégation de Sidi El Hèni

La ville en chiffres

Nombre d'habitants :  75.721 (dont 20.000 à l'étranger)

Nombre d'habitations :  16.449

Superficie verte :  12m2 /personne

Électricité en fonction :  95 %

Éclairage public :  81 %

Routes goudronnées :  40 %

Lien avec l'ONAS :  63 %

Lien avec SONEDE :  85 %

Histoire de la ville

La ville de M'saken a été fondée au début du 8ème  siècle de l’Héjire par des (Chorfas) descendants  du prophète.

Leurs ancêtres émigrèrent du Hijaz au Magreb dans la période de la dynastie Idrissienne.

Ainsi un groupe de leurs neveux s’installèrent sur une terre connue sous le nom de la vallée du lion ( Ghabat  Essid ) d’un moment donné et à un  autre par la vallée du Sultan qui portait le nom du Sultan Hafside qui leur a léguée.

Une fois installés à ces lieux, ils se divisèrent  en cinq tribus et construisirent cinq palais entourant la mosquée "El Aousat" . Ces palais  se sont métamorphosés au fil des années en quartiers dont;

Le quartier de Njejra : sis au  sud de la mosquée El Aousat

Le quartier de Kebline : sis également au sud  de la même mosquée

Le quartier de Menâama : sis à l’est de ladite mosquée

Le quartier de Jebline : sis au nord de cette mosquée

Le quartier de Jdidine : sis à l’ouest de la mosquée El Aousat

Chaque palais consiste en une petite forteresse d’une seule issue fermée la nuit.

M'saken est un mot arabe indiquant le pluriel du mot singulier (mesken) qui signifie habitation.

Ainsi les habitants des villages arvisionnants l’appelaient (M’saken des Chorfas) c’est à dire (les habitations des descendants du prophète) .

Ustensiles, habits et outils traditionnels de Msaken :

- Khilla : Pièce d'ornement en argent ou en or qui rattache au niveau de la poitrine les bouts du costume classique qui couvre généralement tout le corps.

- Costumes pour hommes :

Blouse arabe : c'est un costume en tissu généralement gris. Il couvre tout le corps et peut être porté même au cours du travail. Cette blouse peut être blanche.
Cadroune :c'est un vêtement en laine pareil à la blouse. Il est porté surtout en hiver.
Jebba (Gandoura) :costume traditionnel plus large que la blouse et le cadroune. Il est porté généralement au printemps et en été au cours des heures de repos.

- Wazra : C'est une couverture classique spéciale pour la femme. Elle la porte quand elle sort de son foyer.C'est un tissu en laine de couleur noire généralement.

- Lampe à pétrole :C'est une lampe à pétrole ; elle est très utilisée généralement là où l'électricité fait défaut.

- Fourche et faucille :

Fourche : C'est un outil agricole manuel qui sert à déplacer les herbes sèches ou la paille ...

Faucille :C'est un instrument pour couper les herbes et les plantes de blé ou d'orge.

- Fer à repasser:C'est un instrument manuel pour repasser les vêtements. Pour s'en servir, on le remplissait de charbon enflammé.

- Carde et fuseau :

Carde :C'est un instrument manuel pour peigner la laine avant de la transformer sous forme de fil. Il est formé de deux petites plaques carrées garnies de chardons ou de pointes métalliques.

Fuseau :Petit instrument manuel pour transformer la laine cardée en fil.

Pilon / Moulin en pierre :

Pilon: C'est un instrument manuel en bois ou en cuivre pour broyer les  grains et toutes sortes d'embellifères .

Moulin en pierre: pour broyer les grains.

- Marmite et couscoussière : Deux récipients en argile cuite essentiellement.
On s'en sert pour cuire du couscous, plat tunisien très réputé.

- Bassinet :C'est un récipient en cuivre essentiellement. On s'en sert pour se laver le visage et les membres.

- Marmite en cuivre (Nhasa): C'est un genre de marmite en cuivre. On s'en sert pour chauffer de l'eau et se baigner.

- Mdar :Genre de moulin qui broie les grains d'olive en tournant.

- Tabouna :Genre de four fait en argile cuite ; On sen sert pour préparer du pain sous forme de galettes.

- Jarre : C'est un récipient qui permet de garder du couscous ou de l'huile durant une période assez longue.

- Charrette : C'est un moyen de transport ou d'activité agricole.
La charrette est tirée par un âne ou un mulet ou un cheval.

 

Sites archéologiques et historiques

Le palais de Chekir Saheb Ettabâa appelé également le palais d’El Magroun

Ce palais a été construit en 1828 par le ministre Saheb Ettabâa et a été légué sous le régime du Ahmed Bacha premier au Général M'sakenien  Hassen Magroun

Il a été abrité en 1864 sous le régime de Sadok Bacha les pour-parlers entre les insurgés et les émissaires de ce dernier .

La mosquée El Aousat

Cette mosquée sise au centre ville; elle a été érigée au début du 8ème siècle par les (Chorfas) fondateurs de M'saken.

A noter que la ville de M'saken comporte plus de 15 Zaouias dont notamment :

les Zaouias de Sidi Chatti , sidi Abar , sidi Kaîbi , Sidi Mlayah et Sidi Abdessalem .

La "Medressa" (école) du Cheikh Ezrelli

Cette "Medressa"  avoisinante du palais d’El Magroun et qui porte le nom de son prédicateur Elbech Ezrelli  serait édifiée au 12ème siècle de l’Hégire (18ème siècle a.j.c ) . Elle comporte une mini-mosquée et plusieurs chambres aménagées en vue d’héberger les étudiants venant des régions lointaines.

La "Medressa" du cheikh Ali Ibn Koulaïfa

Cette "Medressa" a été fondée en 1104 de l'Héjire 1692 après J.C par le Cheikh  Ali Ibn Khoulaifa qui y a professé la théologie au profit de plusieurs Imams savants Kadis et Meftis tunisiens.

 

 

Source : www.commune-msaken.gov.tn

Commentaires

blog comments powered by Disqus