Korbous

Visitez Korbous, très belle petite ville côtière, ses sources d'eau chaude (50°), on en compte sept au milieu des forêts et des montagnes, face à la mer, sont les plus réputées de la Tunisie. La route qui mène à Korbous longe la côte escarpée qui offre un paysage magnifique.

Korbous

Visitez Korbous, très belle petite ville côtière, ses sources d'eau chaude (50°), on en compte sept au milieu des forêts et des montagnes, face à la mer, sont les plus réputées de la Tunisie. La route qui mène à Korbous longe la côte escarpée qui offre un paysage magnifique.

Korbous blottit ses maisons blanches le long d'une unique rue, au fond d'un vallon ouvert sur la mer, longé d'une corniche longue de 8 km permettant de contempler le golfe de Tunis. Elle constitue l'un des tableaux les plus attachant du Cap Bon.

Les nombreux vestiges romains et une inscription (aujourd'hui au musée du Bardo) témoignent de l'importance et de la vogue que connut cette station, appelée alors Aquae Calideae Carpitanae, où les riches Romains de Cathage venaient en cure par bateau.

Tombé dans l'oubli, le site ne fut plus, après la conquête arabe, fréquenté que par une population locale qui s'y rendait par des sentiers difficiles. Au XIXème siècle, Ahmed Bey lui donnera un nouvel essor en s'y faisant construire un pavillon.

Korbous, est à la fois une petite station balnéaire familiale et une station thermale réputée depuis l'antiquité. Ses eaux chlorurées sodiques chaudes et ses eaux sulfurées calciques froides soignent les rhumatismes, les arthrites et certaines affections du système nerveux.

De ci de là, des cheminées trapues soufflent la vapeur des eaux chaudes, d'autres sources, aux alentours, surgissent sous la mer ou au bord de l'eau.

Les bains Arraka (Suante), les hommes ont droit à des piscines remplies d'eau de source et les femmes ont accès direct à la grotte sombre éclairée par des bougies.

Aux environs de Korbous vous pouvez voir : Aïn Oktor station jumelle de Korbous est à 3 km de celle ci. Dans un cadre de mer et de rochers rouges, cette petite station hydrominérale se réduit à un hôtel, accompagné d'une buvette et d'une usine d'embouteillage débitant environ 10 00 bouteilles par jour. Sidi Amara Dominant la route à droite, avant d'arriver à Korbous, c 'est le marabout d'un saint homme venu de Tripolitaine à la fin du XIXème s. Le Bec de l'Aigle : on appelle aussi museau de chien ce rocher qui domine la station de 400 m (2h d'ascension; pas de sentier marqué) : panorama superbe sur le golfe de Tunis et le Cap Bon. Au-delà de Korbous, la route continue en corniche le long du rivage et après 2 km, on atteint Aïn el Atrous(" la source de Bouc ") où, sous un rocher à quelque mètre de la mer, jaillit une source thermale purgative (50°C).

Nul besoin d'être malade pour venir y jouir d'une belle vue et se baigner à Aïn el Atrous, source de 50° qui se déverse dans la mer. La route monte et s'élève rapidement (rampe de 9 à 11% sur 2 km) au flanc de la montagne, offrant de belles vues sur la côte et le golfe. Impressionnant spectacle des couches géologiques qui semblent regarder vers le ciel.

Les 7 Sources

Aîn Arraka (la suante)

Aîn El Fakroun

Aîn El Kébira

Aîn Kallasira

Aîn Khfa (source de la santé)

Aîn Oktor

Aîn Sbya (source de la vierge)

 

 

 

Source : www.korbous.com

Commentaires

blog comments powered by Disqus