Publié le 29/03/2011

Kairouan

Treize siècles sont passés depuis que  Okba Ibn Nafaa a fondé  Kairouan (670 ap JC), la première ville Islamique  au  Maghreb.
Kairouan
Kairouan

Situation géographique

La ville de Kairouan se situe à l'intérieur du pays, sa position géographique se présente ainsi :

Du côté Nord : de grandes plaines qui la sépare d'Esbikha et Oueslatia.

Du côté Est : les terres agricoles que traversent Oued "Zroud" et "Mergellil" séparent la ville de la région du Sahel (Sousse- Monastir - M'saken ).

Des côtés Ouest et Sud : une vocation agricole des régions limitrophes soit à l'Ouest (villes de El Alla- Haffouz- Hajeb) soit au Sud (plaines et champs oliviers de Bouhajla et Nassrallah).

Source : www.commune-kairouan.gov.tn

Climat

La région présente un climat de type semi-aride caractérisé par d'importantes irrégularités pluviométriques de grandes amplitudes thermiques, des étés secs et des hivers humides.

La pluviométrie est de l'ordre de 290mm en moyenne annuelle. Les pluies d'hiver sont de faible intensité par rapport aux pluies automnales.

L'agriculture constitue la principale activité économique de la région de Kairouan. Elle est dominée par l'élevage et la céréaliculture avec une progression notoire de la polyculture et de l'arboriculture qui s'appuient sur des systèmes d'irrigation de plus en plus performants.

Histoire

Treize siècles sont passés depuis que  Okba Ibn Nafaa a fondé  Kairouan (670 ap JC), la première ville Islamique  au  Maghreb.

Elle est bientôt devenue le point de départ des raids Musulmans pour  conquérir le Maghreb (Afrique du Nord) et étendre les enseignements de l'Islam et la civilisation  Arabe parmi ses peuples.

A partir du  9ème  au 13ème siècle (l'âge d'or de la civilisation Islamique Arabe)  Kairouan était le centre d'une des civilisations les plus brillantes du Moyen Age et resta à ce jour un centre spirituel important pour les Musulmans.

La Tunisie se situe sur le coin Nord-Est d'Afrique (Afrique du Nord) au même niveau que la Californie bordée au  Nord et à l' Est par la mer  Méditerranée (1.200 km).

Kairouan est connue comme la ville  sacrée la plus importante  d'Afrique du Nord, et ici, a été construite et  reconstruite sous les régimes qui y succédèrent, est un exemple magnifique de la richesse architecturale Islamique.

Toutefois, Kairouan reste considérée comme la quatrième ville sainte de l'Islam après la  Mecque, Médine et Jérusalem. Elle en est aussi la quatrième ville construite par les musulmans après Al Basra (Bassora), Al Koufa et Al Foustat.

Le charme et l'authenticité de la vielle  Medina  avec ses imposants Remparts se réverbèrent dans les Profondeurs des tableaux du peintre suisse Paul Klee.

Si vous flanez à travers la ville vous seriez surpris à l' évidence par la magie de la tradition  qui l'entoure particulièrement dans la manière typique  des habits traditionnels d'hommes  (le Burnous et la Jebba de soie) et de femmes  voilées  (le Hayek et la  Kessoua). Vous pouvez adorer aussi  le souk et ses fameux tapis, le Chameau de Barrouta qui amène de l'eau fraîche, le Musée Sidi Amor Abada , Sidi Abid El Ghariani et la mosquée des trois portes.

Si vous quittez la Medina à travers Bab Tounes(porte de  Tunis) vous allez certainement admirer le Monument du tapis, le Bassin des l'Aghlabites  et le Mausolée Abu Zamaa Balaoui  ou par le Sud-ouest à travers Bab Jelladine (la porte des Martyrs ) vous pouvez visiter le Musée National d'Art Islamique à Rakkada (10 km).

Depuis quelques 13 siècles, la sérénité de Kairouan et sa grande intimité ont fait que  cette importante ville Islamique accorde une place privilégiée à l'art, la poésie et la spiritualité.

Kairouan a donné naissance aux plus grands savants musulmans  ainsi qu'aux  meilleurs écrivains et poètes  romantiques arabes les plus fins.

L'influence de son université scientifique et culturelle s'étendait  jusqu'en  Europe et Asie où les étudiants venaient  jadis s'y instruire (depuis le  9e siècle).

Son passé est riche en événements historiques dont le plus célébre est  le départ de Tarak Ibn Ziad et son armée pour la conquête de l'Espagne (où la civilisation musulmane et arabo-andalouse  rayonna  sur le bassin méditerranéen durant près de sept siècles  de 712 à 1492 Ap.JC)  et d'Assad Ibn El Fourat pour la conquête de la Sicile qui resta sous domination de Kairouan de 827 à 1090 Ap JC).

Elle demeure toujours la capitale spirituelle de la Tunisie.

Source : www.kirouan.org

Commentaires



blog comments powered by Disqus