La première quinzaine du BIO Durable et Equitable du 06 au 21 Mai 2017 à l'Ariana

C'est la coopérative de consommation « Tunisie Coop » en collaboration avec la Direction Générale de l’Agriculture Biologique organise qui sont à l'origine de cet événement.

La première quinzaine du BIO Durable et Equitable du 06 au 21 Mai 2017 à l'Ariana

Du 6 au 21 mai 2017 à la maison des associations de l’Ariana, se tiendra la première quinzaine de vente directe des produits agricoles et agro-alimentaires issues de l’agriculture biologique, durable et des petits exploitants agricoles et des femmes rurales. Une rencontre pour connaitre aussi les produits agro-alimentaires labellisés.

Les exposants, des agriculteurs et artisans, proposeront directement leurs produits aux consommateurs. Cette quinzaine commerciale sera l’occasion de renouer avec les valeurs de proximité, de qualité et de convivialité. Des produits locaux, frais, de qualité, de saison.

A travers cet évènement, Tunisie Coop entend encourager la consommation responsable et valoriser le métier de producteur agricole. Pour le consommateur, cet événement sera également l’occasion de découvrir la coopérative et d’y adhérer.

Une entreprise coopérative, citoyenne et solidaire

La coopérative est la combinaison originale d’une association et d’une entreprise qui trouvent leur raison d’être dans la satisfaction des besoins de leurs membres. Par l’association, elle vise à permettre à chaque coopérateur de grandir humainement et socialement ; par l’entreprise, elle saisit des occasions de développement.

Dans une société classique, la répartition des voix lors de l’Assemblée générale est proportionnelle à la répartition du capital. Dans les coopératives, la primauté est donnée à la personne humaine sur le capital selon la règle « une personne = une voix ». Chaque associé dispose du même droit de vote. Contrairement aux sociétés traditionnelles qui répartissent comme elles l’entendent les bénéfices, les coopératives sont soumises à un régime spécifique fixé par la loi. Les excédents sont obligatoirement partagés en 3 parts : 1 part pour l’entreprise (réserves impartageables), 1 pour les coopérateurs (dividendes) et 1 pour les salariés (participation aux résultats).

Pourquoi un club des consommateurs

- Dépasser les intermédiaires pour baisser les prix

- Encourager le tri pour éviter le fardage

- Encourager les bonnes pratiques agricoles pour préserver notre santé

- Les circuits de commercialisation des produits agricoles demeurent traditionnels et ils maintiennent souvent un grand nombre d’intermédiaires entre les producteurs et les consommateurs finaux.

Les détaillants exercent couramment le fardage : ils achètent différentes caisses de bonne et de mauvaise qualité, mélangent les différentes catégories et calculent ensuite leur prix de vente à partir du prix d’achat de la marchandise de la meilleure qualité.

Les consommateurs ont pris conscience des méfaits environnementaux et sanitaires des mauvaises pratiques de certains agriculteurs. Une consommation responsable peut encourager l’usage des bonnes pratiques agricoles.

Commentaires

blog comments powered by Disqus