En vidéos : Le Tourisme de Santé en Tunisie, les Opportunités et les Défis

Un petit déjeuner – débat a été organisé le vendredi 5 mai 2017 par la TBCC en collaboration avec l’AmCham Tunisia, sur le thème du Tourisme de Santé en Tunisie, les Opportunités et les Défis.

En vidéos : Le Tourisme de Santé en Tunisie, les Opportunités et les Défis

Mme Salma Elloumi Rekik, Ministre du Tourisme et de l'Artisanat, était l'invitée d’honneur du petit déjeuner – débat. Etaient présents M. Mehdi Ben Abdallah, Président de la Chambre Britannique, M. Khaled Babbou, Président de l'AmCham, M. Foued Lakhoua, Président de la Chambre Tuniso-Française de Commerce et M. Amor Dehissy, Vice Président de la Fédération Interprofessionnelle du Tourisme en Tunisie Khaled FakhFakh, Président de la Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie ainsi que plusieurs représentants du secteur du tourisme et de santé, dont un grand nombre de médecins, de chirurgiens et plasticiens.

Lors de son intervention, M. Mehdi Ben Abdallah, Président de la TBCC a rappelé l’importance de «ne pas focaliser seulement sur le tourisme médical mais de repenser une approche plus large du tourisme de santé qui englobe le tourisme médical, le tourisme de bien-être, la retraire médicalisée et la E-médicine »

Mme Salma Elloumi Rekik, Ministre du Tourisme et de l'Artisanat, a de son coté indiqué que le visa électronique, devant entrer en vigueur dans quelques mois, devrait développer les flux touristiques et faciliter le processus d’obtention de visas à toutes les nationalités, en particulier pour les patients africains qui comptent parmi les principaux demandeurs de soins médicaux en Tunisie.

Etant la deuxième destination au monde, après la France, dans ce secteur La Ministre a souligné la place primordiale de la Tunisie sur le marché de la thalassothérapie,
Mme Elloumi Rekik a abordé la nécessité d'œuvrer en vue du développement de la perception du produit touristique tunisien, mettant en avant les nombreux atouts du pays favorisant le secteur du tourisme de santé tels que la compétence, le grand nombre de centres de thalassothérapie, de chirurgie esthétique, ophtalmologique et cardiovasculaire de renommée internationale, la qualité reconnue des sources thermales, ainsi que l'excellent rapport qualité prix.

Au vu des attentes accrues des bénéficiaires des services en termes de qualité et dans le cadre de la promotion du secteur et du suivi de son évolution, la Ministre a annoncé la publication récente d’une note d’orientation relative à l’accueil des touristes par les départements du tourisme et de la santé, ainsi que l'étude de l'éventuelle certification des centres de thalassothérapie.
Par ailleurs, M. Amor Dehissy a affirmé que « la Tunisie offre différentes possibilités de collaborations avec les entreprises anglaises d’assurance ou de retraite ainsi qu’avec l’état britannique aussi bien en terme de tourisme que d'investissement. Pour les assurances publiques NHS ou privées, la Tunisie pourrait aider à résoudre le problème des listes d'attente et du coût prohibitif des soins médicaux en offrant une option à leurs assurés d'accéder à une qualité de soins comparable (et parfois meilleure) que celle de leur pays et à un prix abordable. La retraite médicalisée et le développement de plateforme de médecine à distance sont deux autres secteurs ou tout reste à faire. »

Au terme de l’évènement, plusieurs acteurs concernés ont présenté les divers aspects du développement et de l'évolution des services et infrastructures du tourisme médical en Tunisie. Le débat a, en outre, couvert les problématiques des procédures de visa pour les visiteurs africains, la qualité de service de la compagnie Tunisair, la mise en place de l'Open Sky, et le renfoncement nécessaire des efforts de communication. Le besoin de diversifier les services et les produits dans ce sens a également été mis en exergue.
 

Commentaires

blog comments powered by Disqus