Renouvellement du partenariat entre Le Bardo et Le Louvre

Faisant suite à la déclaration d’intention signée le 18 avril 2015 entre les ministres de la Culture français et tunisien, une nouvelle convention de partenariat a été signée entre l’Institut National du Patrimoine de Tunisie et le musée du Louvre le 24 mai 2016 pour une durée de cinq ans.
 

Renouvellement du partenariat entre Le Bardo et Le Louvre

Cette convention de partenariat a été suivie par une convention d’exécution signée le 19 juillet 2016 ayant pour but de mener parallèlement trois projets dans le cadre de l’expertise et du transfert de compétences :
 

Extension du chantier-école à la collection de sculptures de « Bulla Regia » et à plus long terme à d’autres collections, comme celle des portraits des empereurs, ou celle de Mahdia

Accompagnement dans la création d’un atelier de restauration de sculptures au sein du Musée National du Bardo

Accompagnement du Musée National du Bardo dans la création d’une formation diplômante à la restauration de sculptures

 

Historique

Le Musée National du Bardo fut créé en application du décret du 25 mars 1885. Aménagé dans l’enceinte du palais beylical, il fut inauguré le 7 mai 1888 et appelé « Musée Alaoui », du nom d’Ali Bey.

En 1956, il devint le Musée National du Bardo, désignation officielle qu’il a conservée jusqu’à aujourd’hui. Il est l’un des hauts lieux de référence du patrimoine de Tunisie et d’Afrique et ses collections romaines sont particulièrement riches en mosaïques et en sculptures.

Dans le cadre d’un vaste projet de rénovation, le Musée National du Bardo s’est agrandi d’une nouvelle aile inaugurée en 2012.

 

Une collaboration entre deux institutions

En 2009, une convention de partenariat de cinq ans ayant pour objectif de favoriser l’échange de compétences, l’accueil de personnels, la recherche et la coopération scientifique a été signée entre l’Institut National du patrimoine (INP) de Tunisie et le musée du Louvre.

Très vite, la collaboration entre les deux institutions a abouti à la création d’un chantier-école, animé par le musée du Louvre, soutenu par l’Institut français de Tunisie (IfT), visant à former de jeunes Tunisiens à la conservation-restauration de leur patrimoine sculpté.

Deux d’entre eux, intégrés à l’INP de Tunisie, poursuivent actuellement une formation diplômante à l’École supérieure des Beaux-Arts de Tours, section conservation- restauration des œuvres sculptées.

Le 3 novembre 2013, la salle de Carthage, partiellement réaménagée, a été inaugurée à l’occasion du voyage du Président de la République française François Hollande à Tunis. Le 4 novembre 2015 s’est achevée la seconde phase muséographique de la salle de Carthage avec la présentation des portraits, des sculptures et des statuettes dans les vitrines.

Cette réussite, inscrite dans un projet de long terme, a permis l’accompagnement du premier musée tunisien dans la rénovation de ses collections, la réactualisation de sa muséographie et la formation aux métiers de musée.

Commentaires

blog comments powered by Disqus