La Tunisie 2ème producteur d'huile d'olive dans le monde

Au cours de la nouvelle saison 2017/2018, la production d’huile d’olive augmentera de 20 à 30% par rapport aux deux précédentes saisons, a fait savoir, mardi 5 septembre, le PDG de l’Office national de l’huile (ONH), Chokri Bayoudh, rappelant que cette nouvelle saison débutera à partir du mois de novembre 2017.

La Tunisie 2ème producteur d'huile d'olive dans le monde

Intervenant lors d’une conférence de presse tenue avant le démarrage de la 1ère séance de la Commission nationale pour l’organisation et le suivi du déroulement de la saison de collecte d’olives, Bayoudh a promis que la récolte dépassera les niveaux de la production enregistrés durant les cinq dernières années qui a avoisiné les 190 mille tonnes.

Le responsable s’est abstenu, toutefois, de présenter des données chiffrées sur la récolte, précisant que les prévisions finales seront annoncées durant le mois d’octobre, en attendant l’arrivée des premières pluies de septembre.

D’après Bayoudh, les exportations tunisiennes d’huile d’olive, durant la saison 2017/2018, dépasseront les 200.000 tonnes, soulignant au passage que la Tunisie accédera à des nouveaux marchés promoteurs, en l’occurrence le Canada, les USA, la Chine, la Russie et l’Inde. Il a fait savoir que la Tunisie œuvre à s’éloigner peu à peu des marchés traditionnels européens, dont l’Espagne et l’Italie.

De son côté, le ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, Samir Taieb, a réitéré l’importance de l’exportation de l’huile d’olive et son rôle dans le développement du pays et le renforcement des réserves en devises.

La moyenne annuelle des exportations d’huile d’olive, durant les dix dernières années, a atteint les 45.000 tonnes, soit 80% de la production nationale, avec des recettes de l’ordre de 850 millions de dinars (MDT).

“A fin juillet 2017, les exportations d’huile d’olive ont atteint environ 71.617 tonnes, ce qui a permis de drainer des recettes de l’ordre de 679,338 MDT, contre des exportations de 78.336 tonnes avec des recettes de 590,480 MDT, durant la même période de 2016”, a encore souligné e ministre.

En ce qui concerne la hausse des prix de vente de l’huile d’olive en Tunisie, Taieb a imputé ceci à la baisse de la production (environ 100 mille tonnes, dont une quantité de 70 mille tonnes a été exportée), ce qui a engendré la hausse des prix. Il a, dans ce contexte, fait savoir que son département est déjà intervenu à deux reprises, pour inciter les privés et l’ONH à baisser les prix, de 11 et 12 dinars, à 8 et 9 dinars le litre.

Taieb estime que les prix de l’huile d’olive régresseront cette année, au vu de l’abondance de la récolte.

Par ailleurs, le ministre a exprimé ses appréhensions des vols qui menacent la récolte d’olives, soulignant que son département coordonne avec les deux ministères de l’Intérieur et de Défense pour faire face à ce phénomène.

Par ailleurs, il a fait savoir que le ministère a procédé à la formation d’un nombre important de jeunes dans le domaine de la collecte d’olives, afin de résoudre le problème de manque de main d’œuvre.

La réunion de la commission nationale pour l’organisation et le suivi du déroulement de la collecte d’olives créée depuis 2009, s’inscrit dans le cadre de la concrétisation du rôle joué par cette structure afin de réussir la saison au niveau de la production et de la transformation, outre l’examen des perspectives d’exportation et ce en présence de plusieurs ministères dont notamment la défense, l’intérieur, les syndicats et les professionnels.

La Tunisie occupe la deuxième place en termes de superficies consacrées aux plantations des oliviers après l’Espagne .Ces superficies couvrent 1,8 million d’hectares et comportent plus de 86 millions oliviers.

Selon les indicateurs du ministère de l’Agriculture, le secteur des olives constitue la principale activité pour environ 309 mille exploitations agricoles, soit l’équivalent de 60% du nombre global des exploitations agricoles en Tunisie.

TAP

Commentaires

blog comments powered by Disqus