Gestion Durable des Ecosystèmes Oasiens : Une amélioration de la production agricole

Le Projet "Gestion Durable des Ecosystèmes Oasiens en Tunisie" (GDEO) a démarré en Août 2014 pour une durée de cinq ans. Il est mis en œuvre sous la coordination du Ministère des Affaires Locales et de l’Environnement. Il est financé par un don de 5.7 million de dollars USD du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) à travers la Banque Mondiale. 

Gestion Durable des Ecosystèmes Oasiens : Une amélioration de la production agricole

Le Projet a été élaboré en vue d’améliorer la gestion durable des ressources naturelles et de promouvoir la diversification des moyens de subsistance dans les oasis pilotes du projet dans les gouvernorats de Gabès, Tozeur Gafsa et Kébili.

Dans le cadre de suivi de l’avancement de la mise en œuvre du projet dans l’oasis de Zarat et l’évaluation des nouvelles propositions des microprojets à réaliser durant l’année 2018, l’unité de gestion du projet GDEO a organisé, le 04 décembre 2017, une réunion au siège de la municipalité de Zarat en présence du maire de Mareth, le comité local du pilotage du projet, le président de GDA de Zarat et les représentants des administrations et des associations locales.

Depuis le lancement du projet, 10 microprojets ont été mis en œuvre dans l’oasis de Zarat avec la mobilisation d’un montant de 788 712 DT. Ces microprojets visent principalement l’amélioration de la production agricole de l’oasis, la création des activités culturelles, la promotion de l’artisanat et la valorisation des produits et des sous-produits oasiens, ils ont permis notamment :

- La mise en place d’une unité de conservation et de stockage des produits oasiens d’une capacité de 50 Tonnes.

- L’organisation d’un programme de formation sur les métiers artisanaux en profit de 60 femmes.

- L’amélioration des conditions de travail pour aux environs 500 femmes collectrices des palourdes.

- Le curage et le nettoyage de 1400 mètre linéaire des drains dans l’oasis.

Ces microprojets ont permis également la création de 100 emplois permanents et saisonniers au profit des jeunes de Zarat.

Ensuite, les participants ont discuté les propositions des microprojets pour l’année 2018 portant notamment sur :

- Promouvoir l’élevage apicole biologique,

- Amélioration du système d’irrigation dans l’oasis,

- Appui des activités culturelles et organisation du festival d’été de Zarat,

- Mise en place d’une station de pompage photovoltaïque de l’eau d’irrigation,

- Valorisation des déchets organiques de l’oasis pour la production du compost,

- Valorisation du bois de palmiers et les sous-produits oasiens.

Commentaires

blog comments powered by Disqus