Signature d'un accord en vue de l'Open Sky entre la Tunisie et l'UE

L’Union européenne a clôturé aujourd’hui les négociations menées avec la Tunisie concernant un accord ambitieux sur les services aériens. 

Signature d'un accord en vue de l'Open Sky entre la Tunisie et l'UE

Celui-ci entraînera une amélioration de l’accès au marché pour les compagnies aériennes, offrira aux passagers une meilleure connectivité, un choix plus large et des tarifs moins élevés, et devrait se traduire par 800 000 passagers supplémentaires sur une période de 5 ans. L'augmentation du nombre de vols signifie également la création d’emplois et de richesses pour l'ensemble des partenaires. On estime que l’accord pourrait générer 2,7 % de croissance du PIB liée aux voyages et au tourisme, et accroître le trafic annuel de près de 13 % par an.

S’exprimant à Tunis, Mme Violeta Bulc a déclaré à ce propos: «Nous progressons aujourd’hui dans la réalisation des objectifs de la stratégie de l'UE en matière d'aviation, mais nous amenons également nos relations avec la Tunisie vers de nouveaux sommets. Cet accord aérien ambitieux permettra d’améliorer l’accès au marché et contribuera à la mise en place des niveaux les plus élevés en matière de sécurité, de sûreté et de protection de l’environnement. C’est une excellente nouvelle pour le tourisme, pour les passagers et pour les entreprises!»

En plus de l’accès au marché, un cadre réglementaire commun sera établi dans des domaines comme la sécurité et de la sûreté aériennes. Cet accord a été négocié par la Commission européenne dans le cadre de sa stratégie de l’aviation pour l’Europe, une initiative importante visant à donner un nouvel élan à l’aviation européenne et à offrir de nouveaux débouchés.

Prochaines étapes

 

Les deux parties sont convenues de procéder à la signature le plus rapidement possible une fois l'accord paraphé, et selon leurs procédures internes respectives.

Contexte


Dans le cadre de sa stratégie de l’aviation pour l’Europe, la Commission européenne négocie actuellement de nouveaux accords aériens avec l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE), le Qatar, la Tunisie et la Turquie. Lorsqu'ils seront signés, plus de 75 % de l'ensemble des passagers des vols au départ ou à destination de l’UE, soit plus de 240 millions de passagers par an, seraient couverts par des accords aériens au niveau de l’UE. De plus, l’Union européenne a déjà négocié avec des partenaires tels que les États-Unis, le Canada, le Maroc, la Jordanie, les Balkans occidentaux, l’Ukraine, Israël, la Géorgie, la Moldavie et la Suisse des accords qui ont déjà apporté des avantages notables. Ainsi par exemple, le nombre de passagers a doublé pour certains partenaires tels que les Balkans occidentaux, le Maroc et la Géorgie.
 

Le transport aérien revêt une importance capitale pour l’Union européenne. Il rend possibles les voyages, crée des emplois, stimule la croissance économique et facilite les échanges commerciaux. L’aviation européenne représente actuellement 26 % du marché mondial, contribue au PIB européen à hauteur de 510 milliards d’euros par an et assure 9,3 millions d’emplois en Europe. En 2015, plus de 1,45 milliard de passagers ont décollé ou atterri dans des aéroports de l’UE. 

Commentaires

blog comments powered by Disqus