La Tunisie appelée à retrouver son statut de première destination pour les français

Les 260 invités du réseau Thomas Cook, dont évidemment les 185 agences de voyages intégrées, affichaient tous un large sourire, ravis de se retrouver entre eux en ce début d’année et de retrouver la Tunisie, Djerba précisement, choisie pour cette convention 2018.

La Tunisie appelée à retrouver son statut de première destination pour les français

" Les trois jours que nous allons passer ensemble au Club Jet tours Aquaresort de Djerba sont l’occasion d’évoquer la performance et la stratégie de l’entreprise, prévenait d’emblée Nicolas Delord, le président de Thomas Cook France, mais également un signal fort donné à la Tunisie appelée à retrouver rapidement son statut de première destination touristique pour les français ".

Un retour de la Tunisie au premier plan dès cet été

Il y a quelques années déjà le groupe Thomas Cook amenait quelques 130 000 clients en Tunisie, la volonté affichée est de revenir à ce niveau dès l’été prochain. Et il compte bien sur Jet tours, son TO maison, en s’appuyant sur le produit Club, pour y parvenir.

Et il peut aussi compter sur le soutien actif de l’office de tourisme tunisien qui aura comptabilisé, tout voyagiste confondu, plus de 500 000 français dans le pays en 2017 soit une progression notable de 40 %.

Venues en Tunisie pour leur Convention, les agences Thomas Cook en pu juger non seulement de la qualité des prestations mais également de l’état d’esprit impeccable des tunisiens, impatients de retrouver la clientèle française (et un peu lassés aussi il faut bien dire des russes ou algériens voisins) dont ils se sentent proches culturellement et humainement.

Jet tours la voie royale

Jet tours a fait, comme la Tunisie, sa révolution, et depuis l’arrivée aux commandes d’une nouvelle génération de managers, a largement dépoussiéré son image de marque.

Aidé il est vrai par un contexte économique meilleur, un retour d’affection pour les destinations MENA, et un peu aussi par l’indéniable effet Macron, le voyagiste veut désormais être présent sur toutes les destinations préférées des français. Il s’est fixé un objectifs de 50 clubs de vacances à fin 2018 (grosso modo 50 clubs Jet tours et 50 Jumbos).

Avec des capacités doublées en 2018 (notamment sur la Tunisie et l’ouverture de 3 nouveaux clubs de vacances) et un plan de vol global de 24 000 sièges charter (contre 7 000 en 2007), il est bien déterminé à reprendre l’offensive et son destin en mains.

Une année 2018 qui verra également l’anniversaire des 50 ans de la marque (Jet tours a été crée en 1968) pleine d’ambitions et de projets où à l’image de cette convention 2018, les échanges seront sérieux et très professionnels mais avec de l’émotion, de la passion, du coeur, de l’empathie et des journées intenses en qualité.

Source : laquotidienne.fr

Commentaires

blog comments powered by Disqus