Découvrez 'Sculptural, Sculpté', première exposition au Musée national d’art moderne et contemporain

Après de longues décennies d’oubli passées dans les dépôts du palais Ksar Saïd, plusieurs anciennes œuvres picturales, sculpturales et en céramique, sont actuellement visibles dans l’exposition “Sculptural, Sculpté”, la première qu’accueille le Musée national d’art moderne et contemporain, du 21 mars au 30 avril 2018, à l’occasion de l’inauguration de la Cité de la Culture.

Découvrez 'Sculptural, Sculpté', première exposition au Musée national d’art moderne et contemporain

Organisée en prévision de la prochaine ouverture officielle du musée national d’art moderne et contemporain, dirigé par le plasticien Sami Ben Ameur, l’exposition est composée d’une collection d’œuvres de plus de 60 artistes tunisiens de divers courants artistiques et appartenant à différentes générations, tout en rendant hommage notamment à la mémoire du célèbre artiste de renommée internationale Hedi Selmi, doyen de la sculpture tunisienne dont les oeuvres sont visibles au rez-de-chaussée du musée.

Les autres oeuvres exposés mettent le cap sur le travail d’anciens comme de la nouvelle génération, un travail qui illustre la richesse de la scène artistique dans le pays entre peinture, sculpture et céramique. Il s’agit d’œuvres sélectionnées parmi un premier lot d’oeuvres déjà disponible au musée après avoir été transféré du palais Ksar Saïd dans le cadre d’un grand projet national de sauvegarde du patrimoine national d’art plastique, impliquant plusieurs artistes et professionnels du domaine.

Lors d’une visite de l’exposition, l’agence TAP a eu une rencontre avec Hamdi Melki, régisseur des oeuvres d’art, qui a parlé d’une exposition de “71 oeuvres picturales et sculpturales”. “Un hommage est rendu au sculpteur Hedi Selmi, considéré le père de la sculpture en Tunisie”, a encore dit le régisseur de l’exposition insistant sur l’importance de l’œuvre de cet artiste dont “le parcours a marqué l’histoire de la sculpture dans le pays et pour lequel quatre œuvres sont exposées”. Trois de ses œuvres sont visibles à la salle, avec baie vitrée, située à l’entrée du musée (sculptures en fer et en métal) et une autre sculpture en marbre blanc, socle en bois, intitulée “L’oiseau”, à la salle d’exposition initiale.

Selon le régisseur, l’exposition est fruit d’un travail de longue haleine d’une commission spéciale au sein du musée qui a opté pour le choix du thème et des œuvres qui vont avec, tout en ayant pensé à varier entre œuvres d’artistes appartenant à différentes générations et diverses disciplines artistiques (sculpture, céramique, art contemporain..).

Il a expliqué que le mot “Sculptural” dans le thème de l’exposition renvoie au traitement de la matière dure et “Sculpté” renvoie à cette matière souple, précisant que “la scénographie de l’exposition est réalisée par des spécialistes et universitaires”. Sa mission de régisseur, “commence au moment où les oeuvres arrivent au musée pour examiner leurs état et les répertorier”. Il s’agit d’une mission qui part de la salle de conservation jusqu’à la salle d’exposition et de la salle d’exposition via la salle de conservation.

Les préparatifs de l’exposition, a-t-il expliqué, se sont déroulés en coordination avec les équipes qui ont assuré et dirigé le transfert des oeuvres du Palais Ksar Saïd et de la Bibliothèque nationale de Tunisie (BNT) jusqu’à leur arrivée dans les réserves du musée à la cité de la Culture. Au fur et à mesure que les oeuvres plastiques nationales débarquent dans les dépôts du musée, se fait le choix des oeuvres et leur sélection pour figurer, ultérieurement, dans les prochaines expositions au sein des autres salles du musée qui seront ouvertes pour des expositions temporaires et permanentes.

Parmi les grands projets annoncés pour l’ouverture officielle du musée, prévue le 7 juin 2018, une exposition qui sera réalisée avec l’aide des spécialistes des métiers du musée et où sera mis à l’honneur le travail des plus grands noms de la scène artistique tunisienne moderne et contemporaine.

Dans une précédente interview avec l’agence TAP, -au mois d’octobre 2017 alors que musée était encore en chantier-, Sami Ben Ameur, directeur du musée, avait évoqué les grandes orientations de ce nouvel espace qui se veut “un lieu d’échanges entre plasticiens locaux et leurs homologues de la région arabe, orientale et de l’étranger”. Le musée sera ouvert à des “expositions personnelles bien étudiées en vue de faire rayonner, à l’échelle nationale et internationale, les différentes expériences d’art plastique tunisiennes” a-t-il relevé.

Ci-après la liste de tous les artistes (les noms tels que mentionnés sur la liste fournie par le musée) dont les œuvres figurent à cette première exposition, sachant que chaque artiste est présent avec une ou plusieurs oeuvres à la fois: Hechmi Marzouk, Mariem Chaltout, Khaled Ben Slimene, Abedelaziz Gorgi, Abdelhamid Hajjem, Saleh Ben Amor, Hechmi Jemal, Aicha Filali, Boujemai Belaïa, Bechir Zeribi, Fateh Ben Amor, Sahbi Chtioui, Ali Nacef Trabelsi, Samir Gouia, Abdessalem Charfi, Zinet Triki, Insaf Saada, Mohamed Ben Damur, Mohamed Yengui, Mehdi Griaa, Mohamed Marwene, Hafedh Rekik, Mourad Ben Brika, Moez Safta, Ridha Ben Arab, Walid Aloui, Sadika Keskes, Mohsen Jeliti, Abdelaziz Mohsni, Hamda Ben Salem, Yosri Bahrini, Najet Ghrissi, Rim Karoui, Wadii Mehiri, Bachira Triki, Mongi Wali, Hamadi Ben Naya, Sarra Ben Attia, Bouaziz Mohamed, Kamel Kchaou et Linda Abdellatif.

TAP

Commentaires

blog comments powered by Disqus