En photos : 7 raisons pour que Djebel Dahar devienne une destination touristique

Situé à proximité des plages de Djerba et des dunes du Sahara, le Djebel Dahar est une chaîne montagneuse aux paysages lunaires et arides, entrecoupée d’un magnifique plateau et de petites vallées fertiles.

En photos : 7 raisons pour que Djebel Dahar devienne une destination touristique

Le Djebel Dahar est une chaîne montagneuse du Sud-Est tunisien. Enclavée entre le grand Erg oriental et l’île de Djerba, cette terre constituait un des points de passages les plus importants des caravaniers vers le Sahara et également une porte vers l’orient.

preview

Si vous hésitez encore à partir en escapade vers cette région, Tunisie.co énumère 7 raisons pour vous convaincre de vous y lancer.

Les Ksours surprenants

preview

Ces magnifiques greniers berbères aux multiples fonctions sont l’une des curiosités majeures de la région. L’origine des ksours reste mal connue. Il en existait déjà probablement à l’époque romaine, lorsque les berbères nomades et semi-nomades sillonnaient la région et le désert pour commercer avec les peuples voisins, africains, libyques, romains et byzantins, et plus récemment arabes.

Les ksours les plus anciens, situés aux sommets des crêtes des montages, servaient de position défensive et permettaient de contrôler certaines routes de commerce. Ils ont de tout temps servi de greniers aux tribus semi-nomades pour entreposer en sécurité les denrées et des objets de valeur, se protéger des pillards et des envahisseurs, et parfois servir d’habitat.

Destination excitante pour les randonneurs

preview

Une randonnée dans le Dahar fait partie de ces expériences qui marquent pour la vie celui qui fait l’effort de chercher ce que d’autres passeront leur vie à attendre. L’immensité des paysages du Dahar marquera les marcheurs modestes ou les plus sportifs. La randonnée est en effet le meilleur moyen de se rendre compte de l’authenticité du Dahar : elle permet de faire des rencontres sincères au détour des chemins qui sillonnent la montagne et ses vallées. Marcheurs ou cyclistes, vous serez étonnés par la bienveillance et le sourire de ceux qui vous croiseront.

La saison idéale pour découvrir le Dahar s’étend d’octobre à avril, en été, il y fait souvent trop chaud, avec des températures dépassant facilement les 40°.

Les villages citadelles berbères 

preview

Les villages du Dahar constituent l’une des plus grandes attractions de la région. Outre leur beauté, les villages de montagne constituent un ensemble d’habitats et de dispositifs ingénieux remarquablement adaptés à leur environnement, révélant des stratégies de survie et d’échange largement liées au nomadisme, qui, bien que n’ayant plus véritablement cours aujourd’hui, restent bien vivantes au cœur des populations de la région.

Des constructions aux couleurs ocres qui se confondent littéralement avec le paysage rocailleux. C’est dans ce même paysage que les berbères du Sud-Est tunisien ont trouvé refuge quatorze siècles plus tôt contre les envahisseurs arabes. Les villages comme Guermessa, Chénini ou Douiret sont ainsi accrochés à des pitons rocheux imprenables.

Les hébergements insolites

preview

L’habitat troglodyte typique des habitants de la région du Dahar révèle des trésors d’ingéniosité et d’adaptabilité. Il s'agit d'habitations creusées au cœur des rochers manifestant l’adaptation architecturale parfaite de l’homme face aux éléments de la nature aride et sèche du sud tunisien.

Certaines de ces grottes troglodytes ont été transformées en hôtels, en maisons d’hôtes ou en gîtes ruraux permettant à ses visiteurs de vivre une expérience inédite et captivante au cœur du désert. 

Les habitants accueillants

troglodytes-050318-11.jpg

Les habitants du Dahar restent encore aujourd’hui fortement attachés à leurs coutumes et à leurs traditions même si les modes de vie ont profondément évolué et que les populations se sont largement mélangées. Ils sont avant tout restés chaleureux et accueillants avec les visiteurs venant à leur rencontre.

La gastronomie riche et savoureuse

preview

Les mets traditionnels amazigh sont une curiosité que certains prestataires de chambres d'hôtes vous feront découvrir sur demande. Osez une escapade culinaire !

Un incontournable, en dehors de l'indétrônable « couscous brik chorba », est sans aucun doute le krabiz, typiquement amazigh. Il s'agit d'un plat à base de pâtes fraîches cuites dans une sauce épicée onctueuse, agrémentée de kadid (viande salée et séchée à l'air libre) et de légumineuses (pois chiches, lentilles ou fèves). A déguster dans le village de Tamazret par exemple.

Vous pourrez aussi vous régaler chez de nombreux prestataires avec un petit déjeuner du terroir composé de tabuna (pain traditionnel hamès), miel, chrih (figues séchées) et bssisa (farine d'orge délicatement épicée).

Artisanat et tissages typiques

preview

La confection des trousseaux de mariage permet aux femmes du Dahar d'entretenir leur dextérité et de transmettre de mère en fille leur savoir-faire séculaire autour des métiers à tisser.

Le bakhnoug, tissage traditionnel en laine utilisé comme châle par les femmes, peut être porté comme une écharpe sur les épaules ou pour couvrir la tête. Tissés avec des fils en coton de couleur blanche ou multicolores, il est ornementé de motifs géométriques spécifiques à chaque famille ou tribu.

Il faut 20 ans de pratique pour tisser certains motifs et symboles amazigh (ragma) typiques qui font la singularité des tapis et tentures du Dahar. Vous trouverez les pièces les plus réputées à Toujène, où presque toutes les femmes du village s'associent en familles pour tisser en se spécialisant par motif.
 


 

Commentaires

blog comments powered by Disqus