En photos : Le Concert du Nouvel An par l’Orchestre Symphonique Tunisien

C’est dans une ambiance d’allégresse et de raffinement au majestueux Théâtre de l’Opéra à la Cité de la culture que le l’Orchestre Symphonique Tunisien a présenté mardi 01 janvier 2019, son « Concert du Nouvel an »

En photos : Le Concert du Nouvel An par l’Orchestre Symphonique Tunisien

Sous la direction du grand maestro Flavien Boy en présence des solistes Emira Dakhlia (Mezzo-Soprano) et Hassen Doss (Ténor tunisien) et la participation du Chœur de l’Orchestre Symphonique Tunisien. C’est un concert de grande qualité musicale, assuré par de jeunes musiciens dont la virtuosité a laissé le public très nombreux à y prendre part, presque ébahi.

Dans un cadre de luxe et de volupté, avec un décor enchanteur et une acoustique parfaite, l’Orchestre Symphonique Tunisien est entré avec assurance et une grande performance dans les traditions des plus grands orchestres du monde qui célèbre l’art lyrique et la musique symphonique à chaque début d’année.

Sous la baquette du grand chef d’Orchestre Flaven Boy, les 65 musiciens de l’Orchestre et les 45 choristes entre Soprano, Alto, Ténor et bass, l’Orchestre Symphonique Tunisien a interprété les traditionnelles valses viennoises de Strauss, Rossini, la Pie voleuses (Ouverture), Dvorak, Danses Slaves (1et 8), Verdi, La Force du destin (ouverture), Offenbach, Chœur des invités, Les Contes d’Hoffman, Rossini, Air de Rosine, le Barbier de Séville et tant d’autres merveilles de la musique universelle, au bonheur d’un public averti.

Et c’est avec une élégance extrême et une voix de velours que la Mezzo-Soprano Emira Dakhlia a emporté le public très loin dans un monde féérique, où les sonorités musicales, fusionnées avec ses vocalises réconfortent les âmes et apaisent les esprits tourmentés. Cette tuniso-russe, lauréate de plusieurs concours internationaux, pianiste depuis l’âge de six ans, a brillé par ses grandes qualités lyriques et son charisme hors pair.

Mais le Concert du nouvel an de l’Orchestre symphonique tunisien ne s’est pas arrêté à cette voix féminine pour enchanter son public, il lui a offert la présence du Ténor Hassen Doss, que les Tunisiens connaissent mieux à travers ses propres chansons plutôt métissées. A cette occasion, cet avant-gardiste et précurseur du chant lyrique en Tunisie a démontré ses grandes capacités dans ce domaine et sa parfaite maitrise du chant lyrique sous le regard attentif d’un Maestro de haut niveau international.

Avec ce concert, l’Orchestre Symphonique Tunisien, dirigé par Mohamed Bouslama entame une nouvelle voix pleine de promesses et de succès.

Commentaires

blog comments powered by Disqus