Korba

Korba une ville méditerranéenne, qui se situe sur la rive du Cap Bon à 70 kms de Tunis, la capitale, 18 Kilomètres de Nabeul, ville centrale du gouvernorat.

Korba

Situation géographique

Korba une ville méditerranéenne, qui se situe sur la rive du Cap Bon à 70 kms de Tunis, la capitale, 18 Kilomètres de Nabeul, ville centrale du gouvernorat.

 

La ville en chiffres

La superficie de la ville est de 1650 ha. Cette perle du Cap Bon jouit d'une plage sableuse qui s'étend sur 08kms et d'un climat méditerranéen fort modéré.

    * Température maximale: 30.2c

    * Température minimale: 8.5c

    * Pluviométrie: 400 ml/ an

    * Nombre d'habitations : 7438

    * Nombre des ménages : 8482

    * Nombre d'habitants : 33.350

    * Couverture par le réseau ONAS: 85%

    * Couverture par le réseau STEG : 90%

    * Couverture par le réseau SONEDE : 92%

    * Surface routières : 58 km lg

    * Surface total de trottoirs : 66.800 km lg

 

 

Histoire  de  la  ville  de  Korba

Les historiens passionnés par l'histoire de la Tunisie ont unanimement déclaré que l'ancien nom de la ville Korba était «  JULIA KIRIPTINSAS  », nom qu'on a trouvé gravé sur le socle d'une sculpture datant de l'époque romaine faite à l'honneur d'un citoyen de la ville ancienne. Certains pensent aussi que le nom de la ville était : «  KIRIPTISAS  » nom d'une vieille tribu qui s'était alliée aux Phéniciens qui venaient du Moyen Orient.

Vu l'importance stratégique de la ville, particulièrement dans les domaines du commerce et de l'agriculture, JULES CESAR, a voulu la lier aux autres villes de la rive nord de la Méditerranée, et il ordonna la construction d'un port et la création d'une route qui la lie à Carthage, capitale de l'Afrique Romaine, à cause de la prospérité de l'industrie, de la poterie, de l'agriculture, des céréales et des vignobles. Les tableaux de mosaïque exposés aux musées de Bardo et de Nabeul témoignent bien l'importance de l'activité économique de la ville à l'époque Romaine.

Cette prospérité économique s'étend jusqu'à l'époque musulmane. L'arrivée des tribus de «  BANOU HILLEL ; BANOU SALIM ; et de BANOU RIEH  » au 11 ème siècle, de l'Egypte infligea au pays une anarchie totale et causa une dégradation absolue de l'économie du pays.

La rue de « KHAIZORANE »fut le noyau de la ville de Korba et le centre du pouvoir. En 39 avant J.C, une muraille fut construite au tour de la ville.

A l'époque chrétienne une église fut construite à l'endroit connu aujourd'hui sous le nom de «  LA ZAOUIA DE SIDI DAAS » et qui fut jadis un monastère ou « SAINT SEBASTIEN » fut exilé avant que les Romains l'exécutèrent à Carthage.

Avec l'expansion islamique sur l'île de « CHRIQUE » (le Cap-Bon) les tribus Lupiques furent vaincues et ils se sont convertis à la nouvelle religion. Le nom de Korba est illustré dans plusieurs ouvrages d'explorateurs connus tels que : Tijani, Bakri, et Idrissi.

A l'époque Hafside, 13 siècles après J.C la ville commença à renaître :

    - L'agriculture commence à devenir prospère surtout la semence du blé et la plantation d'oliviers. La présence d'oliveraies, illustre l'importance de cet arbre à cette époque.

 

    - Sur le plan urbain, la ville a connu une expansion urbaine qui s'est notamment manifesté dans une nouvelle architecture qui suivait le modèle de la mosquée « EL JAMAA ELKIBLI » et qui malgré sa rénovation préserve encore son architecture Hafside, le même que la mosquée de « EL KASBA » de Tunis.

 

    - L'arrivée des Turques, en familles de l'intérieur et de l'extérieur du pays, au 16ème siècle apporte à la ville une véritable renaissance architecturale et un nouvel aspect à la morphologie sociale de la ville.

 

Avec l'indépendance, la ville a connu de grands changements sur le plan économique, social et urbain , des changements qui se sont intensifiés dans l'Ere du Changement, ce qui fait d'elle une ville industrielle sans pour autant négliger l'agriculture qui s'est modernisée au fil des années.

 

Sites à visiter

La plage aménagée de Korba

La ville jouit d'une plage qui s'étend sur huit kilomètres ce qui fait d'elle l'une des plus belles villes du Cap Bon, que les estivants visitent en grand nombre. L'activité touristique dans la région est très active. Pendant la période estivale, le nombre d'habitants de Korba peut atteindre 70 milles personnes vu son attrait incontestable.

 

Lagune de Korba

La ville est entourée d'une réserve naturelle : c'est la lagune de Korba visitée tous les ans par un important nombre d'oiseaux migrateurs, le plus souvent rares tel que le Flaman rose. La sauvegarde de cette lagune se fait dans le cadre d'un projet présidentiel pour la protection des zones humides ou ce qu'on appelle « Med Wet Coast ».

La ville se distingue également par un style architectural traditionnel et des sites archéologiques qui témoignent des particularités de la ville. Son emplacement au bord de la Méditerranée fait de la ville une beauté ineffable qui favorise sans cesse le tourisme interne et externe.

 

 

 

 

Source : www.commune-korba.gov.tn

Commentaires

blog comments powered by Disqus