En photos : Ksar Hallouf, symbole d´originalité de l´architecture berbère

Situé à Béni Khédache à Médenine, Ksar Hallouf, est un petit Ksar ravissant d’architecture berbère. 

En photos : Ksar Hallouf, symbole d´originalité de l´architecture berbère

Ksar Hallouf est un petit ksar ravissant, sur un piton rocheux, qui domine le village traversé par un oued et bordé d'un bouquet de palmiers. Le site est calme et reste encore à l'écart de la déferlante touristique. Les ghorfa, dont certaines sont en restauration, s'organisent autour d'une jolie placette.

Dominant une petite oasis qui s’étire le long d’un oued, Ksar Hallouf aux jolies façades de pierres brutes est l’une des haltes les plus tranquilles de Tunisie. Les six ghorga mises à la disposition des voyageurs sont trop petites pour accueillir les groupes. Elles permettent ainsi un repos parfait. L’accès est très raide mais les derniers mètres de piste sont cimentés.

Autour de la grand-place, les ghorfa sont disposées sur deux niveaux. L’une d’elles abrite une huilerie traditionnelle. Du sommet de la colline qui surplombe la petite mosquée désaffectée du ksar, on ne se lasse pas de contempler le soleil décliné sur la palmeraie et les pics voisins.

Les plus anciennes inscriptions trouvées dans les murs des ghorfas remontent à la période des invasions arabes-hilaliennes nomades. Des phéniciens aux byzantins, le sud –est tunisien n’ayant pas connu de véritables peuplement, après les invasions hilaliennes au XIe, les Berbères sont refoulés dans les montagnes quand les Arabes nomades occupent les plaines.

Les rapports entre ces deux peuples sont tendus, elles hésitent entre la guerre ou la paix, ce qui les Berbères à construire ces fortifications pour mettre à l’abri leurs biens. Les rapports entre ces 2 ethnies aboutiront à la complémentarité basée sur les échanges de produits de montagne et de plaine
 

Commentaires

blog comments powered by Disqus