L'Association Tunisienne L'Art Rue lauréate du Prix Prince Claus 2017

Le Comité des Prix Prince Claus est une commission internationale composée de professionnels indépendants travaillant dans le domaine de l’art, de la culture et du développement. 

L'Association Tunisienne L'Art Rue lauréate du Prix Prince Claus 2017

Il sélectionne les lauréats des Prix Prince Claus parmi les nominés proposés par des membres du vaste réseau de la fondation, après une étude intensive et l’acquisition d’un second avis menées par le bureau de la fondation.

La directrice de la Fondation Prince Claus 'Joumana El Zein Khoury' : « Chez tous les lauréats de cette année, on retrouve un lien fort entre culture et engagement social. Les deux lauréats du Grand Prix, Vincent Carelli et Ma Jun, utilisent sans doute des médias différents dans des disciplines différentes et tous deux travaillent dans des régions diamétralement opposées de la planète, mais chacun d’entre eux exerce une énorme influence sur leurs sociétés respectives. Ils sont tous les deux engagés dans la lutte pour la protection de la population et de l’environnement, et ils soulignent tous deux l’importance d’écouter la voix des populations et de sensibiliser les personnes au pouvoir qui est le leur pour protéger leur environnement et rendre leur société plus juste. »

Depuis 21 ans, la Fondation Prince Claus rend hommage à des personnes individuelles et des organismes visionnaires pour l’excellence et le caractère innovateur de leur travail dans le domaine de la culture et du développement.

L’Art Rue (2006, Tunis, Tunisie) est une association de projets artistiques qui change la vie de Tunis en se réappropriant l’espace public pour y créer des manifestations d’expression artistique et faire participer les habitants. Ce collectif fondé en 2006 par les chorégraphes et danseurs Selma et Sofiane Ouissi, L’Art Rue organise toutes sortes d’activités : il initie des programmes d’éveil à l’art dans les écoles et les lycées, propose des ateliers pour les artistes et les professionnels de l’urbanisme, offre des possibilités de résidence et initie des groupes de recherche, de réflexion et de production. L’association a lancé une revue trimestrielle gratuite qui propose des articles critiques sur l’art dans l’espace public et sur la relation entre l’art et la vie civile et politique. Cette revue est diffusée en Afrique du Nord et en Europe. En 2007, L’Art Rue crée Dream City, une biennale d’art contemporain dans l’espace public, utilisant la médina quasiment délaissée jusqu’alors. L’Art Rue met également sur pied des programmes culturels pour les détenus, les toxicomanes et les réfugiés, et des programmes pour renforcer le respect des femmes et des personnes LGBTQI. Il fait pression auprès des politiques pour obtenir un financement structurel pour la culture et contribue à faire monter des voix qui appellent à la justice sociale.  

Commentaires

blog comments powered by Disqus