En vidéo : Aziza Harmel la Maitresse de l’Air à Jaou

Pour Aziza, le travail éditorial s'inscrit dans la continuité de la démarche du commissaire d'exposition.

En vidéo : Aziza Harmel la Maitresse de l’Air à Jaou

Si elle s'est investie dans le commissariat c'est essentiellement par amour pour l'écriture, l'histoire et la recherche.

Elle assiste notamment le commissariat de la « documenta » entre Cassel et Athènes, auquel elle se consacre durant ces deux dernières années et qu'elle considère comme le projet le plus marquant de sa carrière. "C'est de loin mon expérience la plus intense et enrichissante !", explique-t-elle. "Plus que par les projets personnels, je suis surtout motivée pour travailler avec les artistes qui m'intéressent et les grands commissaires pour des projets assez politisés". Aujourd'hui de retour à Tunis, elle travaille sur plusieurs expositions comme avec le photographe et collectionneur Adama Sylla dont l'exposition aura lieu pendant le Off de Dakar.

Dans la vie, la jeune femme de 33 ans, est constamment assoiffée de découverte. "J'aime le fait d'être étrangère aux choses. Ce sont les rencontres, des conversations et des échanges qui ont activé mes projets". Son travail est ainsi généralement centré sur les liens qu'elle tisse, comme avec son amie l'artiste tunisienne Yesmine Ben Khelil, dont elle se dit très inspirée, et avec laquelle elle prépare une exposition solo à la rentrée.

Pour Jaou, elle relie l'élément « Air » à l'invisible pour questionner les régimes de visibilité dans le domaine artistique et autre. Inspirée par les lieux abandonnés qu'elle a visités, elle s'intéresse notamment à l'appropriation de l'espace.

Plus de détails en vidéo…

Commentaires

blog comments powered by Disqus