Journées d’Art Contemporain de Carthage du 19 au 23 septembre

Les JACC a pour but des rencontres et d’échanges entre plasticiens de toutes les disciplines sans restriction ni hiérarchie.

Journées d’Art Contemporain de Carthage du 19 au 23 septembre

La présidente du comité d’organisation des Journées d’Art Contemporain de Carthage, Mme.Faten Chouba Skhiri, a révélé au cours d’une conférence de presse qui s’est déroulée ce matin au Musée d’art contemporain à la Cité de la Culture, que le format de cet évènement, le premier en son genre en Tunisie, s’inscrit dans la stratégie du ministère des Affaires culturelles d’accorder une attention particulière aux jeunes artistes et de consacrer la décentralisation dans le domaine de l’art dans les régions en dotant les arts plastiques et les arts visuels d’une manifestation d’envergure nationale et internationale.

Elle a souligné à cet effet que plus de sept mois de travail laborieux dont quatre mois de tournées dans cinq régions seront couronnées à Tunis par l’organisation de cette première édition qui donnera naissance au premier marché de l’art en Tunisie. Ainsi, plus de 400 artistes et 700 œuvres seront présentés au public du 19 au 23 septembre 2018.

La présidente du comité d’organisation des Journées d’Art Contemporain de Carthage, a par ailleurs indiqué que les Journées d’Art Contemporain de Carthage se veulent un "label" de haute qualité artistique que l'on propose aux artistes pour qu'ils s'en saisissent et le fassent, leur.

Et de signaler que le but de cette manifestation est multiple : les Journées se doivent à la fois de contribuer à la notoriété des jeunes artistes et de faire découvrir l’art plastique et ses prolongements à un public large et enfin d’apporter aux créateurs l’assurance d’une visibilité précieuse, et devenir un merveilleux outil d’échanges, de rencontres et de promotions artistiques.

Ils se singularisent par leur pluridisciplinarité puisque se trouvent mélangés peintures, sculptures, photographies, dessins, gravures, arts appliqués et décoratifs. Elle a noté que ces expositions accueilleront en plus des œuvres d’art plastiques et l’art de la sculpture,  l’art de l’installation, l’Urbex ou Urban exploration art, l’art graphique, l’art de la photographie et l’art de la vidéographique  et l’art in situ.

Elle a indiqué à cet effet que 9 galeries tunisiennes et 8 internationales participeront aux expositions qui seront réparties sur six pavillons à savoir le pavillon des expositions des galeries privées tunisiennes, un pavillon pour les expositions des galeries internationales,  un pavillon réservé aux expositions des structures professionnelles, un pavillon dédié aux expositions des meilleurs projets régionaux, un pavillon pour  l’exposition du ministère des affaires culturelles et un autre pour l’exposition hommage aux artistes des années 80. Mais pour plus de rayonnement, un programme off avec expositions dans les galeries tunisiennes participantes se tiendront en parallèle avec de plus une exposition itinérante qui parcourra les régions et les villes tunisiennes avec 160 œuvres.

Par ailleurs, Mme.Faten Chouba Skhiri a indiqué qu’outre les vernissages des expositions, le programme comporte plusieurs conférences. Ces conférences dédiées aux mécanismes de développement d’un marché de l’art, de la promotion et du positionnement des arts des pays en voie de développement pour l’émancipation d’un marché local, seront animées par des experts de haut niveau.

Il est à noter que trois prix, d’une valeur de 3000 dinars, chacun seront décernés aux lauréats le jour du vernissage. Il s’agit du Prix jeune créateur, du Prix du meilleur Projet Artistique Régional et du Prix de la critique d’art.

Vitrine de la modernité de son temps, la manifestation aspire à devenir principal réceptacle des arts plastiques et des arts connexes. Il appartient donc aux artistes, où qu’ils se trouvent, de s’en saisir pour contribuer à enrichir et poursuivre la partition polyphonique des arts contemporains par-delà les obstacles, a-t-elle noté.

Commentaires

blog comments powered by Disqus