Cérémonie de clôture de la 20ème édition des Journées Théâtrales de Carthage

Le rideau est tombé sur la 20ème édition des Journées Théâtrales de Carthage, dimanche 16 décembre 2018 au Théâtre de l’Opéra à la Cité de la culture.

Cérémonie de clôture de la 20ème édition des Journées Théâtrales de Carthage

Après un marathon qui a démarré le 8 décembre 2018 avec la participation de 36 pays, cette 20ème édition des JTC a bel et bien célébré cette noble expression artistique et ceux qui l’ont nourri de leur génie créateur, parmi les comédiens et dramaturges tunisiens disparus ou encore en vie, en rendant un hommage particulier à la Palestine et au Burkina Faso, hôtes de l’édition.

Animée par Chakra Rammah et Najoua Zouheir, la soirée de clôture de ce prestigieux festival a été élégante, sobre avec des performances artistiques où la danse et le théâtre étaient en confrontation et des prestations spectaculaires présentées par des danseurs du Ballet du cirque.

Avant la proclamation des prix officiels et parallèles, les JTC ont honoré Ghanem Ghanem (Palestine) et Etienne Minonguo (Burkina Faso), absents lors de l’ouverture. Les JTC ont remis des trophées d’honneur en signe d’hommage et de considération aux artistes qui ont contribué par leur apport et leur engagement à l’enrichissement de la scène théâtrale : Mouna Noureddine, Abdelaziz Maherzi (Tunisie), Sami Abdelhamid (Irak), Hassan Menii (Maroc), Abderrahman Abou Zahra (Egypte)

Dans cette ambiance très festive la liste des prix n’a pas tardé à dévoiler les heureux artistes consacrés par cette édition révélant en premier lieu les prix parallèles.

Prix parallèles

- Prix de l’UGTT (union générale des travailleurs tunisiens) pour la meilleure technique théâtrale : « Al kadimoun » de Sami Nasri Centre d’Art Dramatique du Kef (Tunisie)

- Prix Ahmed Maaouia pour la meilleure structure de production : « L’art des deux rives » de Hafedh Khelifa (Kébili)

- Prix de la diversité culturelle de l’organisation international de la francophonie : « Rescap’art » du (Sénégal)

- Prix Nejiba Hamrouni du SNJT (syndicat national des journalistes tunisiens) pour la liberté d’expression : « La fuite » de Ghazi Zoghbani (Tunisie)

- Prix de la meilleure œuvre pour les clubs de théâtre dans les institutions pénitentiaires : « Secousse » du club de théâtre de la prison de Gafsa (Tunisie)

- Prix de l’association des critiques de théâtre : Hassen Mouadhen (Tunisie)

- Prix Salah El Kassab pour la créativité : Zahira Ben Ammar/ Raouf Ben Amor

La joie et le suspens ont marqué la soirée jusqu’à sa fin avec la proclamation du palmarès officiel de la compétition.

Prix officiels

1-Prix la meilleure œuvre « Point départ » de Wahid Ajmi (Tunisie)

2- Prix de la mise en scène « Juif » de Hammadi Louhaibi (Tunisie)

3- Prix du meilleur texte théâtral Samer Mohamed Ismail « Etalonnage » (Syrie)

4- Prix de la scénographie Jawad Assadi « Variations sur la vie » ( Irak)

5- Prix de l’interprétation féminine Cécile kankonda « murs murs » (Rwanda)

6- Prix de l’interprétation masculine Youssef Al Mokbel « étalonnage » (Syrie)

Commentaires

blog comments powered by Disqus