La soirée de clôture de la 2ème édition des Journées Poétiques de Carthage

La soirée de clôture de la 2ème édition des Journées Poétiques de Carthage (JPC), signée « Célébration de la poésie, célébration de la vie », a eu lieu ce vendredi 29 mars 2019 au Théâtre des Régions, à la Cité de la Culture, animée par la poétesse Oumama Zayer et le poète Adel Jridi.

La soirée de clôture de la 2ème édition des Journées Poétiques de Carthage

D’emblée, la directrice de l’édition Jamila Mejri, a fait un hommage au poète feu Mohamed Sghayer Ouled Ahmed. Ensuite, elle a énuméré les résultats positifs, et ce en chiffre, des activités culturelles du festival. Elle a rappelé le nombre des soirées poétiques (8) et la présence de 104 participants, dont 43 poètes tunisiens, 32 poètes étrangers, 16 poètes de langue dialectale et 16 poètes qui ont participés dans les 4 tribunes de dialogue.

Jamila Mejri a parlé du grand retour de la poésie pendant le festival. Les JPC, cet acquis précieux, a rendu au genre poétique son aura, sur la terre de Tunisie.

Elle a fini son discours, en s’excusant aux poètes qui n’étaient pas présents dans ce festival et que ceci n’était pas une intention d’écartement, bien au contraire, ils seront les bienvenus aux prochaines éditions.

Dans un deuxième temps, il y a eu une projection d’un film documentaire qui reprenait les moments importants du festival, des invités et des participants. C’était un support historique qui servira d’archive de la 2ème édition des JPC.

Ensuite, un spectacle de danse classique, signée Anna Bouchenak, a été présenté par de jeunes ballerines et un intermède musical de la troupe Al watan Al arabi de Abderahmen Ayadi, avec la cantatrice Imen Mohamed qui a interprété la chanson « Carthage ».

Quant aux lauréats de cette édition, le prix de Mnawar Smadeh a été discerné en ex-aequo à Salwa Rabhi et Mohamed El arbi, le poète Mounir Alimi a reçu le prix du premier recueil et la poétesse Raja Ammar a eu le prix du premier manuscrit.

Finalement, un hommage a été rendu aux poètes Ala Abd El Hédi (Egypte), Séjida El Moussaoui et Aref El Saidi (Irak), El-Moutawakel Taha Nazzel (Palestine), Mohamed Ibrahim Yakoub (Arabie Saoudite), et Ibytihel Triter (Soudan). 

Commentaires

blog comments powered by Disqus