En photos : Médenine à la Cité de la culture

Les Cités des arts à la Cité de la culture se poursuivent avec une grande intensité en offrant à toutes les régions, sans exclusive aucune, l’opportunité de célébrer dans le faste et la liesse la richesse et la diversité de leur patrimoine à travers les immenses espaces de la prestigieuse Cité de la culture.

En photos : Médenine à la Cité de la culture

La région de Médenine a déployé les trésors inestimables de son patrimoine matériel et immatériel que sa population conserve jalousement de génération en génération tout en le nourrissant par des apports permanents dans une dynamique féconde d’enrichissement continuel.

Cette région glorieuse, qui s’étend de la plaine de Djeffara à la méditerranée est un immense réservoir culturel riche d’une vaste mosaïque d’us et de coutumes, de styles architecturaux, de traditions culinaires, de métiers d’artisanat et de tant d’autres composantes patrimoniales.

Avec, ses villages montagneux, ses vastes plaines, ses cotes bleus azurs, Médenine a su tirer profit de sa géographie en fructifiant ses atouts culturels pour s’imposer en tant que destination incontournable pout tout visiteur à notre pays.

Médenine, la région des ksours, des Ghorfas et du chant libre des poètes a fasciné le grand public à travers son programme chargé d’escales et d’expressions culturelles, un programme qui a été inauguré à l’entrée de la Cité par l’avenue Mohamed V avec des spectacles de danses et de chants traditionnelles populaires présentés par

Le hall principal de la Cité a abrité quant à lui plusieurs expositions autour de plusieurs thèmes dont l’exposition sur les sites et les monuments, l’artisanat, les arts plastiques, le livre et les personnalités célèbres de la région, l’art culinaire local, le tourisme, les plantes aromatiques, les traditions vestimentaires outre les produits agricoles de la région.

La région de Médenine a présenté à cette occasion une reconstitution d’une cérémonie de mariage traditionnel de la région et offrant à voir également de grandes reproductions en bois et de Ksours qui ont été placés dans le hall principal et dans le hall inferieur de la Cité. Zarzis et Djerba était bien présents à travers leur patrimoine dont les métiers de la pêche traditionnelle, le tissage, la poterie et tant d’autres composantes identitaires locales

Le programme propose par ailleurs un spectacle animé par la troupe de Ouled Jouini, un spectacle de danse moderne et urbaine de jeunes issus de la région.

Le Théâtre des Jeunes Créateurs a accueilli quant à lui l’avant-première de la pièce théâtrale intitulée « La révolutions des nouveaux nés » de Khaled Lamloumi produite par le Centre des Arts Dramatiques et Scéniques de Médenine. Interprété par Hamza Khalfallah et Hamza Ben Oun, cette pièce de pantomime traite des mutations sociales avec leur cortège de douleurs et de souffrances. Une descente vertigineuse dans les abimes de la conscience humaine tiraillée par les vents de travers toujours éprouvants. Dans un style où le comique le dispute tragique, cette pièce est une création audacieuse qui remet aux devants de la scène, l’une des écoles les plus difficiles du théâtre : le pantomime.

La journée de Médenine à la Cité de la culture a été clôturée au Théâtre des Régions avec « Voix et rythmes » un spectacle de musique et de chants populaires présenté en deux parties. La première partie de ce spectacle qui a été dirigée par Zied M’nifi a proposé un florilège de voix féminines et chants populaires avec une poésie attachante célébrant le patrimoine dans toutes ses déclinaisons. La deuxième partie du spectacle a été réservée au spectacle « Bambar » de la Troupe « Founoun Al Jazira » avec la participation de l’artiste Habib Jebali et de son fils Habib Junior qui ont interprété les plus belles chansons du terroir Djerbien dont « Aini Rahet Khial », « Acchat Wannesma » et tant d’autres perles de cette région merveilleuse du sud tunisien

Commentaires

blog comments powered by Disqus