En vidéo : Khira Oubeidallah ou la mémoire du Ballet folklorique tunisien

 

Khira Oubeidallah (est née en 1949), elle commence sa carrière de danseuse en 1962 avec la « T.N.A.P » Troupe Nationale Des Arts Populaires à Tunis.

En vidéo : Khira Oubeidallah ou la mémoire du Ballet folklorique tunisien

Elle est nommée  en 1967 « Maitre de Ballet » et reçoit en 1985 le prix de la meilleure danseuse au Festival International des Arts Populaire de Carthage.

Son statut au sein de la Troupe Nationale des Arts Populaires l’amène à être membre du Jury de la commission nationale du professionnalisme artistique, ainsi que pour des concours organisés en marge de Festivals Régionaux des Arts Populaires. Elle participe avec la Troupe à plusieurs tournées dans le cadre de nombreux Festivals à l’étranger.

Elle a également inversti la scène chorégraphique tunisienne : « El Oula » en 1985, « Lika w Had » en 1986, « El Henna » en 1987, « Soupe » en 1986, « El Katba » en 1991, « El Halfa » en 1991…

Depuis 1977, grâce à sa connaissance approfondie des techniques de la Danse Traditionnelle tunisienne, elle sera souvent appelée à donner des cours et des stages aux élèves du Conservatoire de Tunis de1980 à 1984, dans le cadre de la semaine des Arts Populaires à Tunis ou pour des troupes régionales en Tunisie…)

A l’étranger elle enseignera à mainte reprises à Oslo en Norvège (1996), pour l’association Arabesque en France (1990 et 1992), ou pour la Compagnie « Tour de Babel » en France (2000)

Khira Obeidallah, est l’une des figures principales qui ont marqué la scène tunisienne dans les années 70, époque où la Troupe nationale des Arts populaires, véritable institution et référence en matière de danse traditionnelle, vivait ses plus belles années en Tunisie mais aussi se faisait connaître par le public du monde entier en rayonnant sur les scènes internationales.

Commentaires

blog comments powered by Disqus