Les agences de voyages tirent la sonnette d'alarme !

Faciliter l’obtention des crédits bancaires avec la garantie de l’Etat, assouplir les procédures d’obtention de crédits bancaires et des subventions et suspendre les charges fiscales et sociales jusqu’à la reprise de l’activité touristique, sont les principales mesures d’appui proposées par les agences de voyages, selon une récente enquête publiée par l’IACE, en collaboration avec la Fédération Tunisienne des agences de voyages et de tourisme (FTAV).

 Les agences de voyages tirent la sonnette d'alarme !

Selon cette enquête intitulée ” Impact de la pandémie Covid-19 sur les agences de voyages “, ces dernières ont aussi, plaidé pour l’accélération de la vaccination contre le Covid-19, le lancement des campagnes pour promouvoir la Tunisie comme une destination sûre et l’allègement des procédures de paiement des fournisseurs à l’étranger.
 
D’après cette enquête, environ 80% des agences de voyages étaient totalement fermées pendant le confinement général en mars 2020 et 20% en activité dont 16% fonctionnaient en télétravail. Actuellement, 28% des agences de voyages sont en arrêt temporaire et 16% optent pour le télétravail.
 
Par ailleurs, pendant la période du confinement général, 80 % des agences de voyages ont enregistré une baisse de 75 % ou plus de leurs chiffres d’affaires. Pendant la saison estivale, 47% des agences ont connu un repli entre 75% et 100% de leurs chiffres d’affaires. Au cours des six derniers mois, 58% d’entre elles ont fait face à une chute de 75% ou plus de leurs CA.
 
En conséquence de la première vague de la pandémie, 67,74% des agences de voyages ont enregistré une diminution au niveau du nombre d’employés, 30,11% ont maintenu le même effectif et 2,15% ont augmenté le nombre d’employés.
 
Durant la période allant d’octobre 2020 à fin mars 2021, 40% des employés dans les agences de voyages travaillaient à temps plein, tandis que 15% étaient en chômage technique et 9% en congé sans solde. 24% des agences de voyages ont eu recours à diverses options (licenciement, chômage, technique, congé payé, congé sans solde, temps plein).
 
Le secteur étant toujours en état de crise, de nombreuses agences de voyages se sont trouvées dans l’incapacité de payer l’intégralité des salaires de leurs employés, d’où le recours au paiement partiel des salaires.
 
Toujours selon cette enquête, parmi les mesures d’accompagnement mises en place par l’Etat pour soutenir le secteur touristique, les mieux évaluées par les responsables des agences de voyages, sont celles relatives à la prise en charge par l’Etat de la cotisation patronale et ce au titre du 4ème trimestre de l’année 2020 et les 2 premiers trimestres de l’année 2021, la réouverture exceptionnelle des inscriptions sur la Plateforme Digitale d’accompagnement, sans l’obligation de se conformer aux conditions imposées aux autres secteurs et la suspension à partir de janvier 2021 et pour 6 mois, de la taxe appliquée aux agences de voyages au titre de la contribution au FODEC (Fonds de Développement de la Compétitivité Industrielle).
 
Les priorités exprimées par les dirigeants des agences de voyages dans le cadre de cette enquête s’articulent essentiellement, autour de l’élaboration d’un plan de relance, l’innovation et la numérisation de l’écosystème du tourisme, la diversification des produits et des marchés et la promotion du tourisme national et régional.
 
TAP
Booking.com Booking.com