Jaou Tunis 2017 de retour du 13 au 16 mai 2017

La quatrième édition de Jaou entend explorer le phénomène migratoire en Méditerranée. 

Jaou Tunis 2017 de retour du 13 au 16 mai 2017

Chantée par Homère dans son Odyssée, berceau des plus grandes civilisations et vecteur de brassage entre les peuples des deux rives (phéniciens, carthaginois, grecs, romains, arabes, etc.), la Méditerranée, dont le nom signifie en latin « La terre du milieu », est devenue aujourd’hui le gouffre où finissent les rêves d’une jeunesse désemparée. Des milliers de personnes y dépérissent chaque année en tentant de la traverser pour atteindre l’Europe via l’île de la Lampedusa.

Si la jeunesse tunisienne d'aujourd'hui rêve de partir et embarque à ses risques et périls sur des bateaux de fortune, il ne faut pas oublier que cette même jeunesse est issue d’un pays qui fut jadis une terre de migration. En effet, la Tunisie a toujours été un lieu d’accueil et sa culture est fortement imprégnée par les autres cultures du bassin méditerranéen, grâce aux différentes populations qu’elle a accueillies.

 

 

L’édition de Jaou 2017 aborde la question migratoire au sens large du terme, qu’elle soit volontaire ou forcée, économique ou politique, formelle ou clandestine… La Méditerranée est au coeur de tous ces flux et ne cesse de nous interpeller sur notre rapport à soi et à l’Autre, mais aussi sur les notions de frontières, d’appartenance et d’identité. Autant de problématiques qui sont présentes aujourd’hui dans les productions artistiques et culturelles de nombreux artistes et intellectuels de la région.

Jaou souhaite traiter de ce thème sous l'angle de l'action artistique en invitant les artistes à se mobiliser pour générer une prise de conscience publique des drames vécus à nos portes. L'exposition produite dans le cadre de Jaou tentera de proposer une approche humaine et communautaire de la question migratoire hors des analyses géopolitiques et du spectacle médiatique. 

Commentaires

blog comments powered by Disqus