L’histoire émouvante de Hedi Jouini par le film Papa Hedi: The Man Behind The Microphone

Claire de Lune Films, la Fondation Rambourg et HAKKA Distribution ont organisé, le 25 septembre 2018, la projection de presse du film de Claire Belhassine : PAPA HEDI – The Man Behind The Microphone au cinéma Amilcar – El Manar en présence de l’équipe du film et de la famille de Hedi Jouini.

L’histoire émouvante de Hedi Jouini par le film Papa Hedi: The Man Behind The Microphone

Hedi Jouini est la star musicale la plus populaire de l'Histoire tunisienne, surnommé "Frank Sinatra de Tunisie". Ses chansons touchent toutes les franges de la société depuis l'indépendance jusqu'à aujourd'hui. Mais pourquoi a-t-on caché sa renommée à sa petite fille?

PAPA HEDI révèle l'incroyable histoire derrière un homme et sa musique et offre un panorama fascinant de l'évolution de la scène culturelle tunisienne.

 Le film construit un portrait profond du parrain de la musique tunisienne – un père pour la nation mais pas toujours pour sa famille.

« Je suis très heureuse d’être ici pour montrer le film dans les salles en Tunisie, grâce à Hakka Distribution qui ont travaillé très dur pour ça. Ça été un plaisir de travailler avec une équipe aussi efficace et chaleureuse. Depuis la projection au Festival Manarat, les retours ont été extraordinaires. Le film a été un travail de longue haleine, sur plusieurs années, produit principalement en Angleterre. Mais ce qui a vraiment permis au film de se faire c’est la participation de la Fondation Rambourg. » A affirmé la réalisatrice du film Claire Belhassine.

Elle a ajouté « C’est une histoire intime mais qui a une résonance collective, parce que nous avons tous une vie de famille, nous avons tous eu quelqu’un qui nous a manqué, nous nous posons tous des questions sur notre identité, individuelle ou collective. Personnelle, une histoire de famille et celle d’un artiste.

Tout à commencer en 2009. J’ai fait mes premières recherches pour trouver des archives, des photos, écouter de la musique etc... Et l’idée s’est peu à peu formée d’une sorte de biographie atypique. Puis avec le temps nous nous sommes rendu compte avec mes producteurs qu’il fallait que ce soit ma voix qui raconte l’histoire à travers mon point de vue.

On a commencé avec le centenaire du théâtre municipal, qui n’est malheureusement pas dans le film. Mais c’était un événement très émouvant, où j’ai commencé à vraiment comprendre l’importance de sa musique, de sa longévité et comment les chansons étaient construites. C’est aussi à ce moment-là que j’ai trouvé beaucoup de personnages qui sont dans le film - que j’ai commencé à faire les interviews. C’était un peu embarrassant d’ailleurs, ils connaissaient cet aspect de la vie de mon Grand Père mieux que moi, et puis il y avait la barrière de la langue. »

Une saga familiale riche et complète avec des histoires d’amour impossibles, des séparations, des regrets et enfin la réconciliation.”

Commentaires

blog comments powered by Disqus