En vidéo: Tous les détails sur la 29 éme édition des journées Cinématographique de Carthage

Les Journées Cinématographiques de Carthage ont tenu leur conférence de presse, le mercredi 17 octobre 2018. 

En vidéo: Tous les détails sur la 29 éme édition des journées Cinématographique de Carthage

 Les détails de l’édition 2018, qui se tiendra du 3 au 10 Novembre prochains, ont été présentés aux médias nationaux et internationaux par Néjib Ayed, directeur Général du festival.
                                                
 
Le directeur du festival a ensuite laissé la parole aux membres de son équipes afin qu’ils présentent certains détails de l’événement.
Lamia Guiga, déléguée générale artistique a annoncé que 800 films venant du monde entier et produit entre 2017 et 2018 avaient postulé à la sélection de cette édition.
Les quatre compétitions officielles comprennent 44 films dont 13 longs métrages de fiction, 11 longs métrages documentaires, 12 courts métrages de fiction et 8 courts métrages documentaires.
Des séances spéciales seront consacrées à 4 films :
PARDON, de défunte réalisatrice tunisienne Najoua Slama.
"DACHRA" premier film d’horreur tunisien, du jeune réalisateur Abdelhamid Bouchnak
"MORINE" du réalisateur libanais Tony Farjallah
"LES SEPTS REMPARTS DE LA CITADELLE" du réalisateur Algérien Ahmed Rachedi
6 autres films seront aussi projetés  hors compétition.
La section "Regards sur le Cinéma Tunisien" présentera 23 films nationaux, sélectionné par un jury indépendant parmi  61 films présentés.
Lamia Guiga a aussi mentionné la participation de 19 pays à la compétition officielle, 10 arabes et 9 africains, créant  ainsi un équilibre géographique, gage de qualité.
Samir Belhaj Yahya, responsable du département événementiel des JCC a déclaré que cette édition sera riche en événements culturels hors cinéma, ce qui permet d'enrichir les acquis et la possibilité d'ouverture sur l'autre grâce à une avec les autres continents. Cette édition offrira la diversité africaine et arabe et verra la participation de 135 artistes de rues lors de spectacles prévus sur l'Avenue Habib Bourguiba, du 1 au 10 novembre 2018.
Lynda Belkhiria a parlé de Carthage Pro, la plate-forme professionnelle du Festival et ses cinq sections.
Le réseau CHABAKA pour le développement de projets de coproduction et de films.
Le réseau TAKMIL, qui soutient les films en phase de post-production
Carthage Talks, une série de panels sur l'industrie
Des Masterclass seront organisés avec le compositeur de musiques de film tunisien Amin Bouhafa, le critique de cinéma libanais Ibrahim Elariss et le cinéaste tchadien Mohamed Salah Haroun.
Enfin, une conférence internationale sur "Les Tax shelter et les nouvelles méthodes de financement du cinéma" aura lieu le 5 novembre.
Chiraz Latiri, Directrice Générale du Centre National du Cinéma et de l'Image tunisien a salué les efforts fournis par l'équipe du festival et a insisté sur le devoir du CNCI d’accompagner les Journées Cinématographiques de Carthage autant par la logistique qu par les finances. Elle a également mis en avant la collaboration étroite entre les JCC et la Cinémathèque Tunisienne.

Commentaires

blog comments powered by Disqus