Les Cités des Arts à la Cité de la culture

Sous le haut patronage de Monsieur Mohamed Ennacer, Président de l’ARP et en présence de Monsieur Mohamed Zinelabidine, Ministre des Affaires culturelles,  

 Les Cités des Arts à la Cité de la culture

 la Cité de la culture a accueilli samedi 22 décembre 2018, la région de Mahdia, dans le cadre du programme « Les journées des régions : Les Cités des Arts à la Cité de la culture », un évènement phare au cours duquel Mahdia a déployé ses trésors, legs de plusieurs civilisations qui se sont succédé sur son sol,  les richesses de ses traditions séculaires, ses us et ses coutumes et les œuvres d’art et les écrits de ses enfants qui ne cessent d’enrichir ses repères dans tous les domaines de la pensée.

Haut lieu de la civilisation romaine avec Thysdrus  (l’actuelle El Jem) comme capitale, plus tard Capitale des Fatimides, Mahdia est aujourd’hui une région de forte croissance économique et une destination privilégiée d’un tourisme de grande qualité  eu égard à la beauté et la singularité de ses sites naturels , la qualité de ses infrastructures hôtelières de qualité, la richesse de son architecture, et la pluralité de ses expressions, outre gastronomie et son tissage dont les particularités sont uniques.

Et c’est avec fierté et dans une ambiance de fête et de liesse collective que Mahdia est venue partager avec le public de la Cité son patrimoine matériel et immatériel, reflets de son identité de ville héritière de plusieurs civilisations et ce, avec la participation de ses artistes et artisans et ses figures emblématiques de la culture.

Dès l’entrée de la Cité, les troupes populaires « El Hattaba », « Issaouiat El Jem » ont donné un avant-gout très festif sur ce qui se produira dans les espaces de la Cité. Les danseurs ont proposé au public le meilleur de leur art dans un élan rare de générosité et de joie accompagnés par une fanfare de jeunes musiciens.

 

Les expositions étaient nombreuses et thématiques. Au hall inférieur, c’est l’exposition dédiée au prestigieux Festival International de la Musique Symphonique d’El Jem qui a attiré la foule émerveillée par la beauté des images de l’Amphithéâtre tout en lumière. Dans cette même partie de la Cité, de braves jeunes en tenue de combattants romains ont reconstitué un pan de l’histoire de cette région dans le cadre d’une performance placée sous le thème « Journée du patrimoine romain d’El Jem », un spectacle haut en couleur qui reflète la conscience qu’ils ont de l’importance des édifices et des sites archéologiques de la ville en tant que repère de leur histoire plurielle.

Dans le hall central de la Cité les expositions de Mosaïques romaines, d’artisanat, d’outils agricoles traditionnels, de fabrication de barques, ont côtoyé celles consacrées aux arts plastiques aux publications récentes de la région et à Mahdia destination touristique. Le public de la Cité a été par ailleurs séduit par le raffinement et la grande variété de la cuisine traditionnelle Mahdoise, présentée sous les arcades de la Places des Théâtres qui a été pour sa part squattée par les membres de la troupe de l’Institut régional de musique.

Outre cet aspect matériel de sa richesse culturelle, Mahdia est venue partager avec le public de la Cité son théâtre, ses chansons, et sa poésie. Dans le hall central, la troupe féminine « Taj Larayess » avec leur habit Mahdois, a subjugué les visiteurs par des chants authentiques qu’elle conserve jalousement de toute déperdition.

Le théâtre des Jeunes Créateurs a quant à lui présenté « Tabala » un spectacle de musique et de percussion de la troupe « Ennajaa des arts culturels » dirigée par Sahbi Fraj, outre le spectacle de chants traditionnels et de poésie de Mohamed Sghaier Sassi. Et cerise sur le gâteau, le spectacle de la troupe « Sfina » du chant soufi présenté au Théâtre des Régions, un pur délice d’initié qui conforte Mahdia en tant que creuset de plusieurs civilisations et de cultures et havre de paix et de tranquilité.

Commentaires

blog comments powered by Disqus