Février: la photographie de presse à l'honneur au club culturel Taher Haddad

Les séances du «Café Culture» du Club culturel Tahar Haddad du mois de février seront consacrées au thème de la photographie de presse en Tunisie.

Février: la photographie de presse à l'honneur au club culturel Taher Haddad

Ce cycle est organisé dans la continuité de l’exposition de photos de Néjib Chouk que vient d’accueillir le club culturel Tahar Haddad et dans le prolongement de l’événement World Press Photo organisé à Tunis et Djerba par Chérif Fine Art en partenariat avec l’ambassade des Pays-Bas en Tunisie.

Quatre séances du Café Culture auront ainsi pour thème la photographie, la révolution tunisienne, le reportage de presse en Tunisie et dans le monde.

Les rencontres auront lieu selon le calendrier suivant:

Lundi 6 février à 15h

Les photographes de la révolution (première partie) avec la participation de Abdelfattah Belaid et Mohamed El Hammi.
Ces deux photographes ont, dès le mois de décembre 2010, couvert toutes les péripéties de la révolution tunisienne.
Leurs reportages ont fait plusieurs «Unes» de la presse internationale et connu une diffusion remarquable. Belaid et El Hammi discuteront avec le public et témoigneront des difficultés et des joies du travail des photographes de presse.

Lundi 13 février à 15h

Les photographes de la révolution (deuxième partie) avec la participation de photographes professionnels et amateurs.

Cette seconde rencontre du cycle permettra de présenter de nombreuses initiatives artistiques nées pendant et après la révolution tunisienne et dont plusieurs expositions récentes ont témoigné.

Parmi ces initiatives, citons celles de Hamideddine Bouali, Néjib Chouk ou celles des jeunes photographes du Laboratoire artistique de la révolution.

Lundi 20 février à 15h

«Retour sur image» avec la participation de photographes professionnels et amateurs.

Quels sont les photographes de presse qui ont développé ce genre en Tunisie? Quel est l’héritage de Albert Samama Chikly, premier reporter tunisien ?

Cette troisième rencontre du cycle tentera de répondre à ces questions et permettra également de découvrir l’oeuvre documentaire de Osman, Kahia, Bouchoucha, Olivier, Zili et Ben Aissa.

Seront aussi évoqués les apports des frères Hmima et de Mouldi Chairat, entre autres, dans le domaine de la photographie de presse.

Lundi 27 février à 15h

L’expérience World Press Photo en Tunisie avec la participation de photographes professionnels et amateurs.

La dernière rencontre du cycle sera consacrée à l’impact de World Press Photo en Tunisie et notamment les progrès connus par le photo-reportage depuis l’institution de ce rendez-vous annuel.

Organisée par l’ambassade des Pays-Bas et différents partenaires successifs (Aire Libre, Mad’Art et maintenant Cherif Fine Art), World Press Photo est une exposition annuelle présentant les meilleures photos de presse à travers le monde.

L’édition actuelle de WPP se déroule jusqu’au 24 février au centre cutlurel international de Djerba.

Vue par deux millions de visiteurs à travers 45 pays, cette exposition est l’un des plus importants événements photographiques dans le monde.

World Press Photo est visible en Tunisie depuis l’année 2007 et a entraîné un véritable changement de paradigme dans la pratique de la photographie.

Les quatre rencontres du cycle sur la photo de presse en Tunisie sont dédiées à trois photographes disparus durant l’année écoulée.

Il s’agit de Mabrouk Dolega (de l’agence European Press Photo) blessé mortellement alors qu’il couvrait la révolution tunisienne, et de deux photographes tunisiens des plus appréciés, morts en 2011: Mounir Mabrouk et Ridha Zili.
 

Commentaires

blog comments powered by Disqus