En vidéo : Les Carthagods lancent ‘The Monster In Me ‘leur second album

En 1997, le guitariste Tarak Ben Sassi et le bassiste/percussionniste Zack Aymen Ben Hamed créent Carthagods, groupe de musique métal. 

 En vidéo : Les Carthagods lancent ‘The Monster In Me ‘leur second album

Rejoints en 2003 par le chanteur Mahdi Khemakhem, ces artistes tunisiens aux mêmes affinités pour le heavy metal et partageant les mêmes influences musicales, produisent un son particulièrement puissant. La longévité de ce groupe en fait le pionnier de la scène metal tunisienne.

 

 

La formation gagnera en efficacité à travers ses nombreuses et enrichissantes collaborations successives :  en 2009, Haythem Mahbouli (guitariste soliste) et Khalil Khireddine (bassiste) contribuent à l’enregistrement des projets « My Favourite Disguise » et « My Revenge », leur premier clip, ainsi que « Memories of Never Ending Pains » un de leurs morceaux les plus connus enregistré alors avec la magnifique voix de Zuberoa Aznarez, chanteuse du groupe de metal symphonique espagnol Diabulus in Musica.

Carthagods a régulièrement assuré les premières parties de prestigieux groupes de métal internationaux comme les suédois Dark Tranquility en 2009 dans le cadre du « Reservoir Rock’s » ou du groupe anglais Anathema en 2010.

Appréciant particulièrement l’énergie des Carthagods, Khaled Trabelsi, propriétaire du célèbre « Plug », leur offre la possibilité de jouer dans son bar de la banlieue nord de Tunis, dans le cadre des fameux « Unplug the Plug », avec des légendes vivantes et des artistes talentueux de la scène metal internationale tel que Paul Di’Anno en 2012.

En 2015, un mois avant la sortie de leur premier album, la Turquie découvre les Carthagods en première partie du concert du groupe allemand Blind Guardian, une prestation appréciée et acclamée par les 5.000 spectateurs présents. Une expérience renouvelée en 2017, dans le cadre du festival Takas Pazari où les membres du groupe tunisien ont pu mesurer que l’engouement du public turc est demeuré intact.

Ce premier album a obtenu d’excellentes critiques auprès des médias spécialisés « Carthagods sort l’un des albums les plus riches écoutés depuis longtemps. Cet album séduit unanimement avec tous les styles de heavy metal le composant » lit-on sur le site international Metal-Temple.com. « La plus grande surprise est le groupe tunisien Carthagods qui se hisse à la 20ème place avec Memories Of Never Ending Pains » écrit le site allemand powermetal.de à propos des meilleures chansons de metal pour l’année 2015.

On retrouve dans ce premier opus, puissant et mélodique aux paroles foncièrement brutales et frontales, des titres comme « The Devil’s Dolls », « Shadows » ou « Eater of Sin ».

2018 a été une année importante pour Carthagods qui a débuté avec une série de dates internationales : « Cercle Metal Fest » en Belgique, « Metal Over Malta » à Malte. En Mars 2018, Carthagods rencontre DarkSide Records Tunisia, premier label tunisien destiné à signer des groupes musicaux tunisiens et étrangers. Il en résultera une tournée dans les pays baltiques pour les Carthagods avec le groupe finlandais Battle Beast.

Après une absence de deux années de la scène pour se consacrer à l’écriture du nouvel album, Mahdi Khemakhem retrouve le groupe en juin 2018 pour participer à Bucarest en Roumanie à son concert le plus prestigieux depuis sa création, avec le groupe metal britannique JUDAS PRIEST, durant lequel le drapeau tunisien a été hissé. S’en suivront des prestations au Festival de Bizerte le 15 août 2018 en première partie du groupe néerlandais Epica, une tournée de trois dates avec MaYaN, autre groupe metal néerlandais (« De Schakel » à Reuver aux Pays-Bas « De Helling » à Utreicht aux Pays Bas, « Le Cercle » à Chapelle-lez-Herlaimonten Belgique), ainsi que diverses prestations en première partie du même groupe lors du Mayan Baltic Tour (« RockclubTapper » à Tallinn en Estonie, « Melna Piektdiena » à Riga en Lettonie, « Fontaine Palace » à Liepāja en Letonie et « Narauti » à Vilnius en Lituanie).

Si au fil des années, de nombreux musiciens ont rejoint Carthagods, le combo s’est stabilisé au cours de ces dernières années avec une formation composée de Tarak Ben Sassi à la guitare, Zack Aymen Ben Hamed à la batterie, Mahdi Khemakhem au chant, Yessine Belghith à la basse et Timo Somers à la guitare.

2019 marque un tournant dans la carrière de Carthagods, avec la sortie de « The Monster In Me », leur second album dont on a pu découvrir un premier extrait avec le clip de la chanson qui donne son nom à l’album. Le 27 avril à l’Etoile du Nord marquera le point de départ d’une nouvelle série de concerts en Tunisie et dans le monde.

Commentaires

blog comments powered by Disqus