Air France-KLM et Delta retenues par Rome pour le rachat d’ITA Airways

Le gouvernement italien a choisi le consortium formé par le fonds d'investissement Certares et les compagnies aériennes Air France-KLM et Delta pour engager des négociations exclusives sur une participation majoritaire dans la compagnie ITA Airways (ex-Alitalia), annonce le Trésor italien mercredi dans un communiqué.

Air France-KLM et Delta retenues par Rome pour le rachat d’ITA Airways

La nouvelle compagnie aérienne nationale d'Italie avait fait l'objet d'une offre concurrente de la compagnie allemande Lufthansa, associée au géant du transport maritime MSC.

Italia Trasporto Aereo (ITA), qui emploie 2.300 personnes et dispose d'une flotte représentant moins de la moitié de celle qu'exploitait Alitalia, a vu le jour le 15 octobre dernier en remplacement de l'ancienne compagnie nationale, secouée par une série de restructurations en 75 ans d'existence.

Après avoir cherché en vain à vendre Alitalia à des investisseurs privés, Rome a fini par y renoncer en 2020 face aux conséquences désastreuses de la pandémie de coronavirus pour le secteur aérien et a décidé de la création d'une nouvelle compagnie.

En janvier dernier, un journal italien avait rapporté que la Lufthansa s'apprêtait à prendre une participation de 40% dans ITA Airways, mais l'accord annoncé à l'époque comme imminent ne s'est jamais matérialisé.

En mai, Reuters avait appris de source au fait du dossier que la compagnie allemande avait ramené à 20% son offre de participation, celle de l'armateur MSC devant s'élever à 60%.

Air France-KLM et Delta Airlines avaient entre-temps fait part à leur tour au gouvernement italien de leur intérêt pour une entrée au capital d'ITA Airways, les deux compagnies, auxquelles s'était à l'époque associée Virgin Atlantic, se disant prêtes à travailler avec la direction de la compagnie italienne pour approfondir leur coopération.

 

Le gouvernement italien a finalement retenu la proposition formulée par la compagnie franco-néerlandaise, déjà en compétition avec Lufthansa en vue d'une éventuelle reprise d'Alitalia avant sa liquidation, et ses partenaires. 
 

Booking.com Booking.com