En photos : Mrissa et Rfissa pour célébrer la Hajouja de Sfax

Chaque année, à la moitié du mois de janvier, les Sfaxiens célèbrent la Hajouja. Plusieurs festivités sont organisées à l’occasion, et des plats spécifiques à cette fête sont préparés. 

En photos : Mrissa et Rfissa pour célébrer la Hajouja de Sfax

Il s’agit d’une fête dont les origines remontent au XIIe siècle, quand les Normands de Sicile occupèrent plusieurs villes côtières dont Sfax. Mais la population se souleva et renvoya les envahisseurs. Cette victoire fut inscrite dans la mémoire collective des Sfaxiens, sous le nom de Hajouja.

Certains unissent cette fête au Nouvel An amazigh ou la fête de Yennayer qui est célébrée le 12 ou le 14 janvier, et qui correspond à la sortie des « Lyeli el bidh » et l’entrée des « Lyeli el soud » selon le calendrier agricole berbère.

Lors de la fête Hajouja, les Sfaxiens ont conservé certaines traditions culinaires au fil des années. La Rfissa et la Mrissa sont préparées et dégustées à l’occasion.

La Mrissa est préparée à base de fèves trempées dans l’eau pendant une nuit à l’avance, et cuits dans de l’eau avec quelques gousses de caroube, une poignée de raisins secs et des figues séchées. Des graines d’anis et de fenugrec sont aussi ajoutées pour rehausser le goût de la Mrissa.

Quant’ à la Rfissa, elle est concoctée avec des graines de couscous cuites à la vapeur et imbibées d’eau de fleur d’oranger ou d’eau de rose. On leur ajoute des épices telles de la cannelle, des clous de girofle et des Chouch Ward (des Boutons de rose séchés). Le couscous est par la suite mélangé avec des dattes et des fruits secs concassés.


 

Commentaires

blog comments powered by Disqus